La dépollution, un préalable à  l’aménagement de la vallée

En dépit de sa beauté, la vallée du Bouregreg est un site menacé. Ce dernier est en effet constamment agressé par la prolifération de l’habitat insalubre auquel s’ajoute la concentration des deux décharges principales de l’agglomération : Oulja et Akreuch, ainsi qu’une multitude de dépôts clandestins à proximité des quartiers spontanés. De plus, une quinzaine de rejets d’eaux usées non traitées ont été dénombrés, qui polluent gravement le cours du Bouregreg. Il s’en suit une mauvaise qualité de l’eau entre le pont Mohammed V (celui de la rocade) et l’embouchure.
Pour réaliser l’assainissement de la vallée, les responsables de SABR Aménagement agissent en concert avec les responsables de la gestion des deux villes. Pour la gestion de la collecte des déchets solides de l’agglomération, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé. Aussi a-t-il été décidé de déplacer les deux décharges actuelles vers un nouveau centre de traitementàOum Azza, dans la commune de Témara.
Concernant l’assainissement liquide, le programme de dépollution de l’oued Bouregreg par le biais de l’élimination des rejets sera conduit par REDAL, l’ONEP et la municipalité d’Aïn Aouda.
Il s’agit particulièrement d’intercepter les rejets urbains de Rabat et Salépour les acheminer vers les émissaires en mer, programmés au nord du côté de Salé et au sud du côté de Rabat, d’éliminer les rejets du complexe de traitement d’eau potable de l’ONEP et de réaliser une station d’épurationàAïn Aouda