La CGEM Souss Massa élit son nouveau bureau

Pas de suspense, un seul candidat et son binôme était dans la course à la présidence de l’antenne régionale. Il s’agit de Majid Joundy et Najia Ounassar, respectivement pour le poste de président et vice-présidente générale.

C’est sans surprise que la CGEM Souss Massa a élu jeudi dans l’après-midi son nouveau président. Pas de suspense en effet, un seul candidat et son binôme était dans la course à la présidence de l’antenne régionale. Il s’agit de Majid Joundy et Najia Ounassar, respectivement pour le poste de président et vice-présidente générale.

Les deux, bien connus par l’assemblée et aussi sur la place publique ainsi que dans le milieu économique. Majid Joundy brigue en effet son quatrième mandat au sein de l’entité et a été à l’origine de la renaissance de l’antenne à Agadir en 1999. Au cours de son parcours, il a été également vice-président en charge du développement régional au cours de deux mandats à l’échelle nationale au sein des instances centrales de la CGEM. Président sortant de la CGEM Souss Massa il est aujourd’hui réélu. Najia Ounasser pour sa part, est la secrétaire générale sortante et a à son actif, déjà trois mandats dans le bureau de l’entité en ayant occupé plusieurs fois le poste de secrétaire générale.

S’il n’y avait aucun doute sur l’issue du vote et l’élection du nouveau président élu avec 123 voix en sa faveur, le nombre de 72 bulletins blancs sur un nombre de 216 voix exprimées lors de l’élection a suscite nombre de questions et commentaires. Certains ont estimé que cela venait du fait que certains votants ont tout simplement oublié de cocher la case exprimant leur vote. D’autres y ont vu la manifestation d’une opposition à la candidature présentée, eu égard au nombre de bulletins blancs. A noter également que dans le comptage, 11 bulletins nuls ont été recensés.
Pour le président réélu, le processus démocratique a été respecté, le quorum avait été atteint à travers un nombre de 63 entreprises présentes ou représentées à l’assemblée. Joundy tient à rappeler également que ce processus électoral est aussi en conformité sur le fond et sur la forme dans ses préparatifs. L’appel à candidature avait été lancé en juin et ouvert jusqu’en octobre par les instances centrales de la CGEM. Ce sont aussi les mêmes instances qui se sont chargées de la convocation directe des membres à l’assemblée élective et encadrer tout le processus électoral.

Le nombre d’entreprises à jour dans le paiement de leur cotisation, qui sont tout juste au nombre de 104 sur un nombre de 216 entreprises adhérentes. Le faible taux d’adhésion à l’échelle régionale, une zone qui compte 3000 entreprises environ, sous-entend tout de même qu’il y a peu d’implication du tissu économique dans cette entité et possiblement une opposition latente en son sein.

Le nouveau bureau aura donc fort à faire pour se rapprocher de toutes les entreprises de la région pour fédérer tout le monde autour de l’entité. Il s’agit aussi de constituer un poids à travers une plus large représentativité dans les orientations stratégiques de la région et l’amélioration du climat des affaires dans le Souss Massa.