IP Week : les entreprises face aux enjeux de la propriété industrielle

En 2015, 12 000 marques ont été déposées, dont plus de la moitié par les entreprises nationales. Le dispositif juridique de protection de la propriété industrielle est en cours de renforcement.

Une entreprise, ou un pays, qui investit dans la recherche & développement s’enrichit. A condition que les découvertes soient bien protégées. C’est pour sensibiliser sur cette question que l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a organisé la première édition de la semaine de la propriété industrielle, «Casablanca IP Week», du 13 au 18 mai. Cette manifestation sous le thème de «la propriété industrielle du XXIe siècle : levier de croissance pour les économies émergentes» et à laquelle 30 pays africains, asiatiques et européens étaient représentés se tenait, et ce n’est pas un hasard, à l’occasion de la célébration du centenaire de la mise en place du système de protection au Maroc. Depuis, le pays a fait un long chemin.

Mohamed Abbou, ministre délégué auprès du ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, chargé du commerce extérieur, a ainsi rappelé que «le nombre de marques déposées est passé de 3 000 par an à la fin des années 90 à 12 000 en 2015 dont plus de la moitié par des entreprises nationales». Pour illustrer les performances en matière d’innovation, le ministre, citant des publications de l’Organisation mondiale de la propriété industrielle (OMPI), a souligné que le Maroc occupe le 7e rang en matière de dépôt de designs. 

C’est pour maintenir cette dynamique que «l’OMPIC s’est vu doté d’une stratégie de développement 2016-2020 en vue de permettre aux entreprises marocaines d’être mieux informées sur le système national et international de la propriété industrielle et d’effectuer les formalités de protection selon des procédures souples et peu coûteuses, notamment à l’encontre de la contrefaçon», a-t-il expliqué. Adil El Maliki, DG de l’OMPIC, a quant à lui mis en relief le renforcement du dispositif juridique de la protection et évoqué les défis rencontrés lors du brevetage dans le sens où certaines marques peuvent se ressembler. Le programme de l’IP Week comprenait d’autres séminaires et conférences sur différents thèmes aussi variés que les brevets et innovations, le design et l’application des droits. D’autres activités destinées à vulgariser la notion de propriété industrielle ont été montées, à l’instar de l’IP Mall, une exposition ludique et interactive qui a raconté dans un ordre chronologique les faits marquants des 100 ans de la propriété industrielle.