Investissements étrangers : le montant a atteint 10 milliards de DH depuis début 2006

France, Espagne, Moyen-Orient mais aussi Grèce, l’origine des opérateurs se diversifie.

L’année en cours s’annonce bonne pour l’investissement étranger. Selon la DI (Direction des investissements), les conventions d’investissement signées avec les opérateurs nationaux et internationaux totalisent 20,2 milliards de DH au 15 mai, sans compter ceux des deux grands groupes de Dubaà¯, Emaar et Dubai holding. Sur 25 projets présentés, la moitié est le fait d’opérateurs originaires de France, Espagne, Grèce mais aussi de pays arabes. Ces projets vont se traduire par la création de plus de 6 000 emplois directs dans différents secteurs. Revue de quelques projets, non connus car peu médiatisés.

6 000 emplois seront créés
Pour la chimie et parachimie, une convention a été signée entre le Maroc et l’Arabie Saoudite pour le montage d’une unité de fabrication de tubes renforcés de verre. L’investissement s’élève à  200 MDH. Lafarge s’est aussi engagé à  construire une nouvelle unité (Lafarge IV) pour près de 2 milliards de DH.

Pour le textile et cuir, un dossier a été présenté par l’espagnol Artopiel qui investira dans le traitement du cuir d’origine lapine. L’unité sera installée dans la zone franche de Tanger et nécessitera un investissement de 11 MDH. Le deuxième projet (6 MDH) est initié par l’italien OCCICO.

Les industries mécaniques et métallurgiques, elles, ont canalisé trois projets dont deux français et un espagnol. Il s’agit pour la France de Labinal Maroc II installé à  Ain Atik qui fabriquera des câbles et accessoires destinés à  l’industrie automobile, soit un investissement de 100 MDH.

L’autre projet français, Meriem Maroc outillage, porte sur la construction de presses et outillage destiné aussi à  l’industrie automobile. Cette unité qui coûtera 10 MDH va élire domicile dans la zone franche de Tanger.

Quant à  l’investissement espagnol, toujours dans le même secteur, il est l’émanation d’Irizar Maroc, et porte sur un montant de 80 MDH.
La distribution consolide aussi sa position avec deux conventions. L’une concerne l’ouverture de plusieurs points de vente par l’espagnol CSMD, soit un investissement de 200 MDH. La seconde, pour 387,5 MDH, concerne le groupe émirati Zaid Ali qui introduit au Maroc en exclusivité quatre franchises (Guess, Guess kit, Esprit et XOXO) qui ouvriront à  Casa, Agadir, Tanger, Marrakech et Rabat.

On passera sur les investissements franco-marocains d’Itissalat Al Maghrib pour lesquels la DI comptabilise 7,41 milliards de DH. Pour le tourisme, outre le Tanger City Center, dont l’investissement s’élève à  900 MDH, une convention-cadre a été signée avec le groupe grec Latsis pour la construction d’un complexe hôtelier et résidentiel à  Marrakech, d’un montant de 1,82 milliard de DH.