Adoption de plus de 400 documents d’urbanisme depuis 2012

Quelques 480 documents d’urbanisme ont été adoptés à l’échelon national depuis 2012, et ce au moment où le total des documents approuvés entre 2007 et 2011 ne dépassaient pas 182, a affirmé le ministre de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire, Driss Merroun.

S’exprimant vendredi à Fès lors d’une rencontre sur l’Urbanisme et l’Aménagement du Territoire, M. Merroun a fait savoir que le futur Plan d’aménagement urbanistique (PAU) de la capitale spirituelle du Royaume et sa région périphérique sera le troisième après les PAU de 1980 et 1995.

Dans le même cadre, a-t-il ajouté, la région connaît actuellement la réalisation de trois PAU, à Taza (adopté en 2015), Grand-Meknès (en cours de validation), et à Ifrane et Azrou (achevés).

En raison du rôle primordial que joue la ville de Fès dans le système urbanistique et productif national, a-t-il poursuivi, le futur plan d’aménagement constitue ‘une nouvelle génération » en matière de documents urbains, et ce en raison de la superficie qu’il englobe atteignant 1.400 km2.

Il a également mis en avant les efforts déployés par les différentes parties de la région Fès-Meknès pour contribuer à la réussite de ce projet urbain et accompagner les projets structurants.

Pour sa part, le président de la région Fès-Meknès, M’hand Laenser a appelé les différents acteurs œuvrant dans le domaine d’urbanisme à adopter une approche globale pour assurer la gestion de l’affaire territoriale, et suivre une politique axée sur la généralisation de la couverture en documents d’urbanisme, outre l’accompagnement et l’encadrement de l’expansion urbanistique et l’élaboration des études relatives à la préservation du patrimoine historique et urbanistique.

Il a, à cette occasion, plaidé pour la mise en place d’une étude globale et prospective du développement au niveau de toute la région de Fès-Meknès, à travers notamment la contribution à l’élaboration d’une politique structurante capable de donner corps à la régionalisation avancée.

M. Laenser a également insisté sur la nécessité de renforcer et d’améliorer le nouveau plan d’aménagement de Fès et de Meknès, conformément aux objectifs des programmes et des projets de développement lancés dans la région et en harmonie avec les aspirations de la population locale en matière urbanistique.

Cette rencontre à laquelle ont pris part notamment le wali de la région Fès-Meknès, le wali et gouverneur de la préfecture de Meknès, les gouverneurs des provinces de Sefrou, Taza, Moulay Yaacoub, Boulemane et de Taounate, les présidents de la région Fès et Meknès, les directeurs des agences urbaines de la région, les élus et plusieurs personnalités, a été rehaussée par la signature d’une convention de partenariat et de financement dédiée à l’élaboration du schéma régional d’aménagement territorial (SRAT) et au programme de développement régional (PDR) de Fès-Meknès.

Cette convention de partenariat signée entre M.Merroun, et M. Laenser vise en premier lieu à identifier les problématiques essentielles auxquelles la région est confrontée et constituer ainsi un pôle de développement compétitif dans le cadre de la régionalisation avancée.