HEM lance sa nouvelle université des métiers

Med Université proposera dès la prochaine rentrée universitaire des formations Bac+3 type Licence professionnelle. L’objectif est de former des middle-managers dans plusieurs métiers.

Med Université est la nouvelle université des métiers que compte ouvrir le groupe HEM en septembre prochain. Le modèle de cette nouvelle institution, qui sera basée à Tanger,  repose sur une formation professionnalisante (Bac+3) axée sur les métiers porteurs des services et de l’industrie. Grosso modo, les formations seront axées sur les langues et les techniques de communication durant les trois premiers semestres (un an et demi). Par la suite, les étudiants auront à choisir la spécialisation métier pour les trois derniers semestres. Plusieurs filières seront proposées, notamment les métiers de la logistique, les métiers de l’industrie, les métiers technico-commerciaux ainsi que les métiers comptables et financiers. Yasmine Benamour, administrateur directeur général du groupe HEM, précise que «c’est un nouveau modèle d’université jumelant, dans un esprit citoyen, qualité et juste prix. Cette université visera la formation d’un middle-management en phase avec les besoins économiques de notre pays. Elle s’adressera aux classes moyennes et proposera, en plus d’un coût des études relativement modéré, un système complémentaire de crédit-études».

Rendre accessibles les formations de qualité

Sous la formule «L’accès pour tous à la qualité», le positionnement de cette université est au croisement de l’offre de formation gratuite des universités publiques qui font souvent défaut et de celle des écoles et universités privées dont les frais d’études sont souvent élevées. A ce titre, les frais d’études sont fixés à 30 000 DH par an.

Mme Benamour n’a pas caché son intérêt de voir se développer au Maroc des formations dignes des grandes écoles à des prix accessibles. D’ailleurs, elle plaide pour des partenariats publics/privés dans le domaine de l’enseignement comme cela se fait à l’étranger. Il est à noter que cette université est le fruit d’un partenariat avec IFC (Société financière Internationale). La filiale de la Banque Mondiale participe à hauteur de 20% du projet dont l’investissement total a nécessité une enveloppe de 50 MDH. Il s’agit de la troisième action menée conjointement par les deux partenaires qui ont déjà travaillé sur le renforcement du modèle pédagogique “Grande Ecole” de HEM ou encore le lancement de HEM Fès.