Haj 2014 : les pèlerins feront leur choix entre le privé et les Habous du 20 au 31 janvier

Compte tenu de la concurrence, une légère baisse des tarifs des agences est possible. Les pèlerins ont la possibilité de s’inscrire dans la région de leur choix.

Les pèlerins tirés au sort en juillet dernier pour le Haj 2014 pourront s’inscrire soit auprès des agences de voyages, soit auprès du ministère des habous entre le 20 et le 31 janvier. C’est la première fois que le nouveau système validé en 2013 par la Commission royale chargée du pèlerinage est appliqué. Ce système, longtemps souhaité par les agences de voyages, consiste à donner aux pèlerins la possibilité d’effectuer leur choix après le tirage au sort et non avant. Celles-ci espèrent ainsi améliorer leur part de marché en baisse continue depuis qu’elles n’ont plus droit aux 10 000 pèlerins attribués d’office. C’était en 2007. En 2013, elles n’ont convoyé que 3 500 pèlerins sur un quota national de 32 000.

«Le nouveau système laisse le temps au pèlerin de prendre connaissance des programmes et prix pratiqués par les agences de voyages. Cela permet de créer une compétition entre les agences de voyages», explique Omar Sabri, président de l’Association régionale des agences de voyages de Casablanca. Selon ce dernier, «les tarifs vont se maintenir avec quand même une légère baisse pour les 3 produits proposés». Fouzi Zemrani, PDG de l’agence Z’ Tours, souligne pour sa part, que «pour l’instant, les prix sont approximatifs car rien n’est fixé» et les agences feront «des ajustements en fonction de la demande observée dès le début des inscriptions».

La Commission royale a labellisé 179 agences pour trois ans

Pour l’heure, on constate que le prix du produit «Social» démarre à 40 000 DH, le produit «Standard» à 44 000 DH et le produit «Premium» à 55 000 DH. «Les agences sont en train de paniquer en voyant les tarifs au dirham comptant annoncés (ndlr: 44300 DH pour le social, unique produit proposé) par le ministère qui bénéficie de meilleurs tarifs chez les prestataires en réservant plus tôt que les agences», poursuit M. Zemrani. Il considère que la vraie problématique pour cette édition est l’absence de communication.
«Rien n’a été fait par la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc pour informer le pèlerin du nouveau système. De plus, en dehors de la liste des agences labellisées consultable sur internet, il n’y a aucune autre preuve puisqu’aucun label n’a été physiquement délivré», proteste-t-il.
Autre nouveauté pour cette opération Haj 2014, les inscriptions seront nationales. Un habitant de Casablanca pourra ainsi s’inscrire à Marrakech s’il souhaite par exemple rejoindre sa famille ou profiter d’un produit qui n’existe pas dans sa région. 179 agences ont été labellisées pour 3 ans (2014 à 2016), contre 79 agences en 2013.