Groupon, leader mondial des achats groupés en ligne, s’installe au Maroc

Une filiale locale a été récemment créée. Le concept a été introduit au Maroc par Mydeal.ma. Avec 1,5 million d’abonnés internet, il existe un marché potentiel significatif pour un tel service.

En forte croissance depuis deux ans, le marché marocain de l’économie numérique attire de plus en plus les poids lourds internationaux. En effet, sur les traces du géant Google, qui est en cours d’implantation de sa plate-forme nord-africaine à Casablanca (au détriment d’un projet initial au Caire), un autre géant américain, en l’occurrence Groupon, leader mondial en la matière, vient de s’installer au Maroc.
Ce spécialiste des achats groupés promotionnels a récemment créé une filiale éponyme à Casablanca via sa structure allemande Groupon Europe Gmbh. Cette nouvelle structure qui a déjà commencé à recruter viendra donner du poids à un marché marocain encore balbutiant et que les consommateurs internautes ont découvert en janvier 2011 avec le lancement du site Mydeal.ma, le précurseur du concept au Maroc, rapidement suivi par Hmizate.ma et Getdil.com.
Il faut dire que ces nouveaux opérateurs surfent sur la vague internet au Maroc comme en témoignent la croissance annuelle des abonnés internet qui se situe à 50% depuis 2008 (plus de 1,5 million à fin 2010), le pourcentage de la population inscrit à Facebook (qui frôle désormais les 10% !) ou encore l’évolution exponentielle des transactions et des sites e.commerce.

La société est présente en Europe, en Amérique Latine et en Asie

Le business model de l’achat groupé en ligne consiste à négocier des promotions alléchantes et limitées dans le temps auprès des commerçants et de les proposer sous forme de «deal du jour» (ou «hmiza du jour») à des acheteurs en ligne. Pour les commerçants, cela draine une nouvelle clientèle et de la visibilité sur le net quant au site en ligne, il perçoit une marge intéressante et devient, avec un trafic important, un support de publicité en ligne potentiellement monnayable auprès des régies spécialisées. Il est cependant important de souligner que quelques travers commencent à apparaître à l’étranger, au sein de pays dans lesquels la pratique a eu le temps de mûrir.
En effet, certains commerçants sont contrariés par le volume important de commandes que génèrent certains sites qui veulent réaliser très rapidement un gros chiffre d’affaires, au détriment du client qui a parfois du mal à accéder aux produits ou services pourtant déjà payés. Rappelons que Groupon, qui n’existe que depuis trois ans, compte déjà une présence en Europe, en Amérique latine et en Asie.