Gaming : un écosystème prometteur

• Ces derniers temps, le Gaming est devenu une industrie à part.
• Cette niche devrait voir la création de 800 à 1 200 entreprises cette année et jusqu’à 800 studios.
• Le Maroc compte aujourd’hui plus de trois millions de gamers actifs et représente ainsi un véritable hub dans les jeux vidéo.
• Le secteur génère un chiffre d’affaires de 840 MDH.

Ce n’est plus un «jeu» à proprement parler. Le Gaming est devenu, aujourd’hui, une industrie à part entière. En effet, depuis la démocratisation des smartphones, des tablettes et des jeux électroniques sur PC et consoles, cette industrie est en plein essor en France, au Japon, aux Etats-Unis et aussi dans de nombreux autres pays. Le rêve de devenir pro gamer et de gagner sa vie avec cette passion comme d’autres le font avec le football ou le tennis séduit des milliers d’e-sportifs.
Au Maroc, le Gaming est bien présent. Depuis quelques années, le Gaming se fraye son bonhomme de chemin au Maroc. Mue surtout par Inwi, il a connu même la naissance d’un Esport Academy et de la «inwi e-league». Le Maroc compte aujourd’hui plus de trois millions de gamers actifs et représente ainsi un véritable hub dans les jeux vidéo et le secteur offre ainsi d’importantes opportunités et génère un chiffre d’affaires de 840 millions de DH. Ce qui en fait aujourd’hui un marché qui présente des perspectives attrayantes, compte tenu notamment de la consommation des jeux vidéo au Maroc et en Afrique.
En 2017, il allait même faire son entrée dans les programmes scolaires. En effet, cette année le département de l’éducation nationale, alors sous la houlette de Rachid Benmokhtar, avait comme projet de se lancer dans le Gaming. Il était donc question d’apprendre l’histoire à travers le jeu. Un pari de l’Éducation nationale qui consistait à développer un premier jeu vidéo à l’attention des élèves qui devait porter sur la bataille des trois Rois (Oued Al Makhazine) de 1578.
L’année 2019 allait être marquée par une consécration internationale pour Inwi. L’opérateur télécoms Inwi avait ainsi reçu le prix «Africa Gaming Award» à Paris. Un prix qui vient récompenser l’engagement de l’entreprise marocaine en faveur des efforts entrepris pour la promotion du Gaming au Maroc et en Afrique. Le prix a été remis lors de l’événement «Paris Games Week».
En mars 2020, Casablanca allait accueillir la première édition du salon marocain des jeux vidéo, «Casablanca Gaming Expo». Premier du genre au Maroc, ce salon, qui devait rassembler tout l’écosystème du Gaming national et africain a été reporté à cause de la crise sanitaire. Prévu initialement du 24 au 29 mars 2020, ce rendez-vous qui devait réunir les joueurs, les créateurs et développeurs de jeux, des médias et influenceurs, ainsi que des start-up marocaines et africaines, a été annulé suite «à la décision du gouvernement marocain d’interdire les rassemblements de masse et les manifestations culturelles, sportives, conférences et festivals».
Et depuis le 3 mai dernier, c’est le retour de la Inwi e-League pour une 5e saison exceptionnelle. Organisée en partenariat avec Moroccan Gaming Evolution (MGE), cette nouvelle saison de la inwi e-league mettra en compétition les meilleurs gamers marocains sur les deux jeux phares de l’éditeur RIOT, en l’occurrence: League of Legends – Wild Rift (sur Mobile) et Valorant (sur PC). Cette année, les gamers marocains entreront en compétition pour tenter de remporter un cash prize de l’ordre de 100 000 DH. Parallèlement à cette compétition, Inwi sera le partenaire streaming officiel des qualifications marocaines de l’Intel Arabian Cup (IAC), la compétition officielle du jeu League Of Legends de la région MENA qui est à sa deuxième édition cette année. Aujourd’hui, la Inwi e-league est reconnue mondialement comme étant la seule ligue de jeux vidéo au Maroc qui permet de se qualifier aux tournois internationaux du Gaming. Pour rappel, la inwi e-league est la première ligue professionnelle du e-sport au Maroc, comptant plus de 9 000 inscrits. Événement incontournable qui réunit depuis 5 ans les meilleurs gamers nationaux, la inwi e-league est aussi la seule ligue qualificative au championnat africain (ESWC Africa) qui se tient chaque année dans le cadre de l’inwi Gaming Fest. L’édition précédente a généré une audience de plus de 16,7 millions de personnes
Selon les experts et spécialistes en la matière, l’industrie de Gaming occupera, d’ici quelques années, la première place mondiale au titre du divertissement qui rapporte devant le cinéma, la musique et les compétitions sportives. En effet, cette discipline qui attire tout autant les parents que les ados ou les jeunes devrait afficher un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars pour l’année 2022, selon Goldman Sachs. En France, ce secteur prévoit le recrutement de beaucoup de techniciens et ingénieurs informatiques.

Les joueurs de jeux vidéo peuvent utiliser des ordinateurs de bureau, de console, des ordinateurs portables ou des smartphone
Les profils expérimentés sont fortement sollicités dans des postes variés comme la création du design des jeux, dans la partie développement du jeu et codage, la gestion du projet, la supervision de la qualité de jeu et des risques, la création du storytelling autour de l’évènement, le commentateur des matchs retransmis sur les supports de diffusion… Et bien évidemment les entreprises du secteur s’arrachent aussi les joueurs des jeux vidéo les plus doués qui sont de plus en plus nombreux dans ce secteur dynamique. Les joueurs de jeux vidéo peuvent utiliser des ordinateurs de bureau, de console, des ordinateurs portables ou des smartphones. Ils se servaient au début de l’évolution du Gaming de leur joystick, puis de leur souris et clavier. Mais depuis le développement de la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle, les jeux vidéo utilisent la détection de mouvement de consoles de jeux ou les écrans tactiles, ainsi que les lunettes stéréoscopiques, les sièges vibrants ou des sièges qui simulent l’évolution de la vitesse d’un engin.
Depuis ces dernières années, les géants du secteur comme Google, Microsoft, Apple se lancent également dans le cloud gaming. Ce terme se réfère à la possibilité de lancer en streaming un jeu vidéo qu’on ne possède pas chez soi mais qui se trouve sur un serveur puissant situé loin de sa localisation. Ce qui dispense l’utilisateur du téléchargement et de l’installation du jeu. Cette découverte technologique va changer la donne car elle rendra inintéressant l’achat d’un PC gamer excessivement cher ou d’une console avec une puissance graphique extrêmement performante. Une connexion internet très haut débit et stable ainsi qu’un abonnement à des jeux pourront alors suffire à exploiter la puissance des serveurs de ce cloud gaming. Les consommateurs de jeux peuvent aussi éviter l’achat des jeux qu’ils n’aiment pas, car ils pourront avoir un large choix de jeux dans les catalogues virtuels des services qui offrent l’abonnement. Mais l’envers de la médaille, c’est que les utilisateurs pourraient avoir un temps de réponse peu optimisé si les serveurs sont situés loin de leur emplacement.
Si certains jeux sont incriminés ou si on parle d’effets sur la personne du fait de passer beaucoup de temps devant son jeu, les jeux vidéo ne sont pas si néfastes, car ils améliorent la capacité de concentration, les compétences en lecture (lors de la lecture des instructions d’un jeu). Ils améliorent aussi les réflexes moteurs et la facilité des mouvements mécaniques (coordination entre l’œil et la main…). Certains jeux vidéo apprennent également à optimiser sa maîtrise de soi et la gestion de ses finances personnelles (lorsqu’on gère des ressources limitées des jeux). Ils permettent également de développer l’esprit d’équipe tout en apprenant à faire une tâche assidûment (lors d’un jeu à grand nombre de niveaux par exemple). Enfin, les jeux vidéo permettent d’étoffer sa culture, comme les jeux qui présentent des ressources historiques intéressantes de plusieurs siècles. Enfin, le dernier avantage et non pas le moindre, les joueurs professionnels de Gaming gagnent correctement leur vie avec les jeux vidéo, lesquels contribuent aussi à leur bien-être physique.


Le Gaming générateur d’emplois

Les compétences numériques sont très appréciées dans le secteur du Gaming et de l’e-sport, lequel offre aussi de nombreux postes à pourvoir à la clé. On relève également que cette niche devrait voir la création de 800 à 1200 entreprises cette année et jusqu’à 800 studios dans le monde. Les débouchés existent dans le marketing, la communication ou le brand management, l’e-commerce, la production, pour ne citer qu’eux. Parmi les postes qui pourront être vacants, on peut citer entre autres le directeur marketing, le chef de produit, brand manager, event manager, online sales manager… Pour la production des jeux vidéo, on retrouve aussi le game designer qui crée le design du jeu, le réalisateur qui prend en charge les aspects créatifs du jeu et la qualité du contenu, l’ingénieur informatique qui est le garant de la partie développement du jeu, ainsi que le scénariste. Les game designers et les ingénieurs informatiques sont des postes à forte demande. Toujours dans les métiers de production de jeux vidéo, on peut lister également les postes de directeur de studio ou executive producer qui a pour mission d’assurer le bon déroulement du projet, le chef de projet chargé de la supervision du coût, de qualité et délais de production, le project coordinator dont la mission concerne la coordination des équipes impliquées dans le projet. Côté gestion de risques, amélioration de qualité du jeu et innovation, les entreprises œuvrant dans ce secteur de gaming pourraient aussi embaucher un associate producer , un closer , un associate line producer ou un innovation designer. Concernant la préparation d’un évènement e-sport, des métiers comme responsable sponsoring, e-sport manager, blogueur e-sport, commentateur e-sport ont également vu le jour.