FinanceCom nettoie les comptes de Hanouty Shop

Le capital est réduit de 250 MDH par apurement des pertes antérieures. Il avait été augmenté de 31 MDH une semaine plus tôt par compensation des comptes courants des associés. Le contentieux avec les franchisés est toujours entre les mains de la justice.

Près de deux ans après la fermeture du dernier magasin sous enseigne Hanouty, le groupe FinanceCom efface les stigmates comptables du fiasco généré par l’aventure qui devait à l’origine «révolutionner» la petite distribution au Maroc. En effet, le deuxième groupe privé marocain vient de procéder à la réduction du capital de la société Hanouty Shop SA de 250 MDH, soit de 267 MDH à 16,8 MDH, par apurement des pertes antérieures. L’assemblée générale extraordinaire qui a entériné un tel nettoyage bilantiel a également décidé la continuité d’exploitation de cette structure qui n’exerce désormais aucune activité opérationnelle. Ces décisions avaient été précédées, une semaine plus tôt, d’une augmentation de capital par compensation des comptes courants des associés pour un montant de 31 MDH. Il était alors passé de 236 MDH à 267 millions.
Vu le non-dénouement, à ce jour, de plusieurs litiges judiciaires entre bon nombre d’ex-franchisés de l’enseigne Hanouty et Hanouty Shop, cette société ne peut être liquidée.

Le groupe réfléchit à la réorientation de la société sur une autre activité

L’échec du projet Hanouty avait entraîné dans son sillage la faillite de plus d’une centaine de franchisés dont certains avaient décidé, en 2011, d’attaquer en justice leur ex-franchiseur. Des franchisés qui se sont également retrouvés sur un autre front face à la banque partenaire, BMCE Bank, qui avait «parrainé» la création des franchisés par un pack bancaire ad hoc incluant des crédits d’équipement et de fonctionnement. Cette dernière étant également actionnaire de Hanouty Shop, aux côtés de sa maison mère FinanceCom.

Au total, outre les 250 MDH perdus par Hanouty Shop, ce sont pas moins de 50 MDH qu’ont également laissés les autres parties prenantes dans ce projet.
Mais les litiges pendants et les passifs latents de Hanouty Shop ne sont pas la seule raison qui a motivé FinanceCom de ne pas liquider Hanouty Shop. L’énorme matelas de reports fiscaux déficitaires que détient cette société suscite actuellement au sein des stratèges du groupe la réflexion sur le redéploiement de ce véhicule vers une autre activité dont les bénéfices des premières années seront neutralisés fiscalement par le dit matelas. Affaire à suivre.