L’interurbain et la messagerie sauvent l’activité de CTM

Le chiffre d’affaires progresse de 3%, mais cette hausse est absorbée par les charges d’exploitation générées par le revirement stratégique. Le bénéfice baisse de 7.6%.

Dans une conjoncture mondiale qui a fortement pénalisé les activités du transport international et touristique, CTM a vécu une difficile année 2011. N’empêche que le chiffre d’affaires  consolidé du groupe progresse de 3% par rapport à 2010 pour s’établir à 438,9 MDH. Le prestataire est redevable pour cette hausse à  la poursuite du développement des activités de transport interurbain (+5%), de la messagerie (+2,8) et du transport du personnel (+38,3%), qui ont compensé la régression du chiffre d’affaires du segment international de 8,7%.

Pour sa part, le résultat d’exploitation s’inscrit en légère progression de 1,3%, à 39,9 MDH, sous l’effet conjugué de l’augmentation des charges variables, liées aux accroissements des volumes d’activité et la baisse de l’activité de transport international, ainsi qu’à l’impact des investissements opérés sur l’exercice. Sur ce dernier volet, rappelons que le groupe continue de décliner sa stratégie pour la modernisation de sa structure et de son image, via notamment l’acquisition d’un nombre plus important de véhicules et le recrutement de ressources humaines. La marge opérationnelle se stabilise de ce fait à 9,1%.

Le résultat net part du groupe ressort, lui, à 28,3 MDH, en régression de 7,6%, ce qui établit la marge nette à 6,4%, en baisse de 0,8 point. Il faut aussi dire que le bénéfice du groupe est impacté par un effet de base négatif, à savoir qu’en 2010 la CTM a constaté les produits de cession des anciens véhicules. Compte tenu de ces réalisations, CTM devrait distribuer un dividende de 10 DH contre 22,50 DH en 2010.

Pour ce qui est des perspectives, le groupe devrait renforcer les fondements de sa nouvelle stratégie de développement avec une attention particulière accordée au transport interurbain et à la messagerie à travers davantage d’investissements.