Lafarge pà¢tit de la montée en charge de Cimat

Les nouvelles capacités de production de Ciment de l’Atlas ont limité la progression des ventes de Lafarge à  5,7%, et la hausse des coûts des intrants a fait baisser la rentabilité de la société.

Année 2011 difficile pour Lafarge Ciments. Les nouvelles capacités de production concurrentes installées en 2011, autrement dit celles de Ciment de l’Atlas qui opère dans la région du centre, ont limité la progression des ventes de l’opérateur historique du secteur. S’ajoute à cela les disparités de la consommation de ciment entre les différentes régions du Royaume, au détriment notamment de celle du Nord. Dans ce contexte, les ventes de Lafarge n’ont progressé que de 5,7% contre 10,7% pour le marché. Et compte tenu des prix de vente inchangés, selon l’affirmation du management, le chiffre d’affaires consolidé s’est établi à 5,57 milliards de DH, en hausse de 4% par rapport à 2010.

Cela dit, au niveau de la rentabilité, c’est la baisse à tous les niveaux du compte de résultats. En effet, le résultat d’exploitation marque un recul de 1,3%, à 2,37 milliards de DH. Une dégradation qui résulte de la hausse des coûts des intrants, notamment le coke de pétrole. Heureusement que la maîtrise des autres charges d’exploitation et l’amélioration de la productivité des unités industrielles ont pu limiter l’incidence de cette hausse du prix de l’énergie. Quoi qu’il en soit, la marge opérationnelle se déleste de 2,2 points pour s’établir à 42,7%.

Au final, le résultat net part du groupe s’inscrit en baisse de 0,9%, à 1,66 milliard de DH. Ce qui fait reculer la marge nette de 1,5 point, mais elle demeure toujours au niveau très confortable de 29,8%. Malgré cela, le management de Lafarge décide de distribuer le même niveau de dividende qu’en 2010, soit 66 DH par action.
Pour 2012, la société s’attend à une autre année de croissance avec le développement du logement social. Pour s’y préparer, une convention a été signée avec le gouvernement pour la construction d’une nouvelle cimenterie dans la région du Sud.