La marge nette passe à  9,7% pour Microdata

Après un premier semestre désappointant, Microdata a tiré son épingle du jeu à  fin décembre en limitant la baisse du chiffre d’affaires et en améliorant son résultat de 1,6%.

En repli de 6% au terme du 1er semestre 2010, le chiffre d’affaires de Microdata limite sa régression à 1,3% au bout de 12 mois, pour s’inscrire à 257,1 MDH. En analysant la structure des revenus, on s’aperçoit que cela provient du recul des « ventes de marchandises en l’état» de 2,4%, à cause du report d’un certain nombre de projets d’infrastructure importants ainsi qu’à la très forte compétition qui sévit sur le marché des grands comptes. Heureusement que cette régression a été partiellement compensée par l’amélioration des «ventes de biens et services produits», correspondant essentiellement à des contrats de maintenance et des projets à valeur ajoutée. Ce compartiment se bonifie de 18,5%, à 16,7 MDH, portant ainsi sa contribution dans les revenus de la société à 6,5%.
Quant au résultat d’exploitation, qui avait sur les six premiers mois de l’exercice une avance de 10,8%, il finit l’année sur une performance nulle. A 35,7 MDH, il permet cependant à la marge opérationnelle de s’améliorer de quelque 0,2 point consécutivement à la légère décadence du chiffre d’affaires. De l’autre côté, et la surprise est plutôt positive cette fois-ci, le résultat net semestriel, qui était en retrait de 9,5%, parvient à terminer l’année sur une hausse de 1,6%, à 25 millions de dirhams. Ceci a été possible grâce notamment à la bonne tenue du résultat non courant, déficitaire l’année dernière et légèrement positif cette année. A ce niveau, il contribue à l’amélioration de la marge nette de 0,3 point pour la fixer à 9,7%.
La société spécialisée dans le conseil, les infrastructures et l’intégration de services informatiques proposera un dividende de 56 DH par action  à la prochaine assemblée générale. Elle reste par ailleurs confiante pour 2011 et compte sur le développement des projets d’infrastructure informatique au Maroc et sur son bon positionnement sur le marché.