CMT améliore sa marge nette de 5 points

A 51%, la marge nette de CMT a gagné 5 points par rapport à  2009, profitant de l’évolution positive des cours des métaux et du dollar et d’une politique efficace de maîtrise des charges.

Après avoir réalisé une forte croissance en 2009 (+53% pour le chiffre d’affaires et +120% pour le bénéfice), grâce à des couvertures de prix favorables qui ont neutralisé l’effet de la baisse des cours mondiaux des métaux, la Compagnie minière de Touissit (CMT) a profité en 2010, contrairement à 2009, de l’envolée des cours des métaux pour inscrire une croissance honorable de tous ses indicateurs financiers.
Le chiffre d’affaires de CMT a en effet progressé de 16,3% par rapport à 2009 pour s’établir à 518,3 MDH. Le management de la société n’a pas précisé l’évolution de ses ventes (elles s’étaient  stabilisées en 2009), mais il explique que l’augmentation du chiffre d’affaires résulte de l’évolution favorable des cours du plomb, de l’argent et du zinc, ainsi que de la parité dollar/dirham.
Le résultat d’exploitation marque, lui, une hausse plus importante, s’élevant à 328,3 MDH (+20,8%), grâce notamment à une bonne maîtrise des charges. La marge opérationnelle gagne par conséquent 2,4 points pour se hisser à 63,3%. Compte tenu de cette évolution, ainsi que de l’amélioration du résultat financier, le bénéfice net s’accroît de 28,1% pour s’établir à 265 MDH. La marge nette se bonifie de ce fait de près de 5 points pour se fixer à 51,1%, soit l’un des niveaux les plus élevés de la place de Casablanca. Avec ces performances, le management a décidé de servir aux actionnaires un dividende de 100 DH par action, soit 10 DH de plus qu’en 2009.
Notons que l’effort de recherche fourni par CMT lui a permis de mettre en évidence en 2010 une ressource supplémentaire de minerais de 165 000 tonnes, soit plus de la moitié du tonnage exploité en 2010. Cette découverte lui permettrait, au rythme actuel de production, de maintenir la durée de vie de sa mine de Tighza à 14,5 ans.