Balima : Baisse des revenus, mais amélioration des marges

Les revenus locatifs de la société immobilière ont reculé de 23%, mais une bonne maîtrise des charges a permis de stabiliser la rentabilité à  des niveaux confortables.

Exercice 2011 mitigé pour le petit poucet du compartiment immobilier coté à la Bourse de Casablanca. Alors qu’en 2010 les revenus de la société, constitués principalement de produits locatifs, avaient marqué une progression de 18%, ils ont emprunté l’année dernière le chemin de la baisse et reculé de 23% pour s’établir à 36 MDH. Balima n’a fourni, comme d’habitude, aucune explication à cette baisse dans sa communication financière, mais il s’agit probablement de la fin d’une période de location d’un bien immobilier qui justifie ce retrait du chiffre d’affaires.

Cela dit, une bonne maîtrise des charges d’exploitation a permis de maintenir la rentabilité de la société à son niveau de 2010. En effet, à 17 MDH, les charges opérationnelles n’ont progressé que de 6%. Ceci, conjugé à des produits d’exploitation stables (malgré la baisse du chiffre d’affaires, une variation de stock négative en 2010 et nulle en 2011 a permis d’équilibrer les produits), a limité la baisse du résultat d’exploitation à 6,8%, lequel s’établit à 19,3 MDH. La marge opérationnelle gagne ainsi 9,3 points, se situant à plus de 53%, ce qui constitue une performance inédite sur les trois dernières années.

Plus bas sur le compte de résultats, le solde financier se maintient à son niveau de 2010 (-2,3 MDH) malgré des charges d’intérêts en hausse suite à une augmentation de l’endettement de la société. Mais un quasi-doublement du résultat non courant, à 2 MDH, a permis dégager un bénéfice net de 13,2 MDH, en baisse de 4,3% seulement. Il s’agit d’un produit de cession d’un actif immobilier pour 1,9 MDH -élément qui relève plus du courant que du non courant pour Balima étant donné la nature de son activité- qui explique l’amélioration du résultat non courant. Ainsi, la marge nette se bonifie de plus de 7 points pour se hisser au niveau confortable de 36,4%.