Nexans : un investissement de 25 MDH dédié aux énergies renouvelables

L’objectif de l’industriel est d’améliorer le rendement énergétique, tout en renforçant la sécurité des équipements. La société mise également sur le renforcement de la recherche au développement en vue d’apporter des produits innovants pour les marchés des énergies renouvelables.

quelques jours de la COP 22, Nexans ambitionne de réussir sa transition énergétique. Avec un investissement s’élevant à 25 millions de dirhams, Nexans étend son offre produits et service pour répondre aux exigences du secteur des énergies renouvelables, et participer ainsi à la croissance d’un marché d’avenir reposant sur la protection de l’environnement et sur la limitation du réchauffement climatique.

Cet investissement est dédié à l’accompagnement de la production d’énergie éolienne et solaire, que ce soit pour la fabrication des câbles, des transformateurs ou des postes électriques. L’enjeu est de taille pour l’industriel puisque l’objectif est de réduire la dépendance aux énergies fossiles et améliorer le rendement énergétique ; tout cela en renforçant la sécurité des équipements avec des composants peu polluants.

En fait, le spécialiste du câblage adopte le «smart grid». Trois points fondamentaux en ressortent, à savoir l’efficacité du réseau, sa fiabilité et la responsabilité environnementale. En effet, il s’agit de transporter de l’énergie de la façon la plus efficace possible ; d’identifier les points de congestion cachés dus au type et à la capacité des câbles, ou à l’architecture du réseau ; de mettre en œuvre des mesures correctives et d’assurer la supervision du réseau en continu. A côté, cette politique vise à réduire le nombre de pannes matérielles et à assurer la maintenance du réseau dans le meilleur état possible.

Ainsi, en utilisant des matériaux sûrs, en optant pour les procédés écologiques et en déposant, remplaçant et recyclant le matériel d’une manière rationnelle, la dimension environnementale ne peut qu’être respectée.

Outre l’investissement industriel, Nexans Maroc conduit une politique dynamique d’innovation par le renforcement de son département R&D, en vue d’apporter aux unités locales mais également à d’autres unités du groupe, des produits innovants pour les marchés des énergies renouvelables.

A travers son engagement en matière de développement des énergies renouvelables, Nexans Maroc confirme ainsi sa position d’acteur industriel œuvrant pour le développement de la marque «Maroc» et mettant son expertise industrielle et son offre produits 100% marocaine au profit des opérateurs marocains et étrangers, porteurs de projets de développement des  énergies renouvelables.

Il faut savoir que depuis sa création, Nexans joue un rôle majeur dans le développement du Maroc. Dans une première phase qui a duré jusqu’aux années 2000, Nexans a accompagné le pays dans la construction de son infrastructure avec la production de câbles et de postes électriques pour l’équipement des réseaux de transport et de distribution d’énergie et de télécommunications.

Le groupe a ensuite soutenu le pays dans la construction de son industrie émergente en investissant dans la fabrication de câbles pour les secteurs automobile, aéronautique et enfin ferroviaire.

Depuis le démarrage de cette deuxième phase, Nexans fabrique des câbles pour des constructeurs mondiaux tels qu’Airbus, Alstom,….

Aujourd’hui, l’industriel compte poursuivre au Maroc cet accompagnement à travers ses investissements  dans le développement du secteur des énergies renouvelables.

Rappelons que Nexans Maroc a participé, en 1997, à la construction du premier parc éolien de 50 MW: «Al Koudia Al Baida». A cette référence s’ajoutent plusieurs autres projets, notamment : le parc éolien privé de Lafarge Tétouan, le parc éolien d’Amougdoul, le parc solaire Noor Ouarzazate ou encore la centrale photovoltaïque Kénitra shore…

Nexans a créé une nouvelle gamme de câbles à isolant rubané, procurant un gain de poids de 5% par rapport aux modèles précédents. Aujourd’hui, Airbus met en œuvre ces câbles sur les A350 et A380, un exemple suivi par d’autres équipementiers. Des câbles similaires ont également été utilisés sur les navettes spatiales américaines, ainsi que dans les missions d’exploration Mars Rover. Néanmoins, les développements futurs porteront avant tout sur l’énergie et les données à bord, qui devront être transmises par un système de réseaux invisibles composés d’un nombre incalculable de câbles installés hors de la vue des voyageurs.