COP22 : Le Maroc et la Banque Mondiale créent un fonds d’investissement vert pour l’Afrique

Une nouvelle plateforme d’investissement verte à l’échelle continentale a été lancée, mercredi 16 novembre 2016 à Marrakech, lors du Sommet de la Finance tenu en marge de la COP 22.

Intitulé, « Green Growth Infrastructure Facility for Africa » (GGIF for Africa), ce fond d’investissement dédié au continent africain est le fruit d’une collaboration entre le Maroc, représenté par le fonds souverain d’investissement Ithmar Capital, et la Banque Mondiale.

Ce mémorandum d’entente, signé par le vice-président de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Hafez Ghanem, et le directeur général de Ithmar Capital, sera un outil d’initiatives en Afrique et aura pour objectif d’attirer des investisseurs privés à la recherche d’investissements responsables et écologiques.

Face à l’insuffisance des fonds publics disponibles pour une économie verte, la GGIF for Africa sera l’occasion d’orienter les flux de capitaux privés vers des investissements dans des infrastructures respectueuses de l’environnement, à ce titre l’initiative mobilisera des capitaux du secteur privé, par le biais de partenariats public-privé (PPP) aussi bien au niveau GGIF for Africa qu’au niveau des projets entrepris.

Cette initiative s’aligne sur la volonté de SM le Roi d’encourager les initiatives de la COP22 en faveur de l’Afrique, et s’inscrit pleinement dans la stratégie de coopération sud-sud initiée par le Souverain permettant aux pays en voie de développement de s’impliquer pro activement dans le montage de solutions effectives de co-développement solidaire.