Énergie électrique: hausse de la production au premier semestre

Le volume de la production nationale de l’énergie électrique s’est renforcé de 3,2% au terme du premier semestre 2022, faisant suite à une hausse de 2,2% au deuxième trimestre de 2022 et de 4,2% au premier trimestre de 2022, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette amélioration, à fin juin 2022, découle notamment, de l’accroissement de la production de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) de 31,6% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 de 10%, atténuée par le retrait de la production privée de 4,7%, précise la DEPF dans sa note de conjoncture d’août 2022.

Comparativement à la même période de l’année 2019, la production de l’énergie électrique continue de s’inscrire à la hausse : +3% à fin juin, après +1,7% à fin mars 2022 et -0,1% à fin juin 2021, ajoute la même source. Pour ce qui est de la production appelée nette, elle s’est appréciée de 5,6% à fin juin 2022, après +6,9% un an auparavant. Aussi, le volume de l’énergie importé a augmenté de 161,3% (après -26,9%). Quant au volume exporté, il a diminué de 18,5% (après +51,3%).

S’agissant de la consommation de l’énergie électrique, sa croissance s’est accélérée au deuxième trimestre 2022, s’élevant à +7,6% après +2,2% au T1-2022. Cette progression est attribuable au raffermissement des ventes de l’énergie adressée aux distributeurs de 6,2% (après +0,9%), de celles de moyenne tension de 7,5% (après +7,8%) et de celles de « Très haute et haute tension », utilisée essentiellement par le secteur manufacturier, de 10,8% (après -4,5%) ainsi que de celles destinées aux ménages de 9% (après +1,7%).

Par rapport au même trimestre de 2019, la consommation de l’énergie électrique s’est accrue de 9,8%, après +4,3% un trimestre plus tôt, fait savoir la DEPF. Au terme du premier semestre 2022, la consommation de l’énergie électrique s’est appréciée en une année de 4,9%, après +7,4% un an auparavant, recouvrant une hausse des ventes de l’énergie de « Très haute, Haute et Moyenne Tension, hors distributeurs » de 6,3%, de celles adressées aux distributeurs de 3,6% et de celles aux ménages de 5,5%. Par rapport à fin juin 2019, la consommation de l’énergie électrique a augmenté de 7,1%.