Destination Maroc : une nouvelle campagne et un nouveau site Internet

Nouveau spot publicitaire diffusé dans les marchés émetteurs, mais aussi au Moyen-Orient et en Scandinavie
Site Internet consacré aux 70% de touristes qui préparent leurs vacances via le Net.

Le ministère du tourisme et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) ont présenté leur nouvelle campagne de communication pour promouvoir la destination Maroc. Tournée vers les grands marchés émetteurs (France, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et Belgique), cette campagne sera également diffusée dans des pays où le Maroc est une destination de voyage moins prisée. Ainsi, dès 2009, la campagne sera déployée au Moyen-Orient, en Suisse, en Suède, en Norvège et en Pologne.

«Le contexte international est difficile, et jamais les touristes n’ont été aussi sollicités», explique le ministre du tourisme, Mohamed Boussaïd. D’ailleurs, si, en 2006, les réservations de voyages représentaient un volume d’affaires de 4,2 milliards d’euros, «le gâteau ne s’agrandira pas et il faudra se différencier des concurrents», renchérit Abdelhamid Addou, DG de l’ONMT.

A cet égard, le message choisi pour la campagne, «Il y a des pays qui font grandir l’âme», marque une rupture avec les spots publicitaires classiques. Certes, le soleil, le dépaysement et le bonheur sont toujours présents, mais le message est axé également sur les expériences vécues, les aventures uniques que peut vivre un touriste au Maroc.

Ainsi, le film publicitaire cible chacun des types de touristes identifiés par une étude de marché commandée par le ministère. Toutes les richesses sont mises en avant : l’aventure, pour les personnes à la recherche de paysages naturels, l’authenticité et l’immersion dans une culture et une histoire ancestrales pour les «globe-trotters» et, bien sûr, l’accessibilité et la sécurité pour les vacanciers qui recherchent le confort dans des circuits organisés. Cependant, un message, aussi séduisant soit-il, n’est pas suffisant pour attirer les visiteurs étrangers.

Le ministre en convient, mais il explique que les cinq destinations touristiques méditerranéennes concurrentes du Maroc, que sont l’Espagne, la Tunisie, l’Egypte, la Turquie et la Grèce, investissent 884 millions d’euros en communication (près de 10 milliards de DH).

C’est ainsi que l’autre volet de la nouvelle stratégie concerne l’information, sachant que 70% des touristes préparent leurs vacances à travers Internet. C’est pourquoi un nouveau site proposant des informations relatives au pays (histoire, monuments, météo…) sera mis en ligne à partir du 22 octobre. Ce site permettra également aux visiteurs de composer leur voyage en fonction de leurs attentes en entrant en relation directe avec une agence de voyages.