Des projets d’habitat pour 4,7 milliards de DH initiés cet été

Les établissements sous tutelle du ministère de l’Habitat lanceront 96 projets.

65 000 logements seront mis en chantier dans 53 villes.

L’été sera chaud au ministère chargé de l’Habitat et de l’urbanisme. 96 projets d’habitat seront lancés dans le courant de juillet par les organismes publics sous tutelle de ce département. Il s’agit du holding d’aménagement Al Omrane et de ses trois filiales : Al Omrane Janoub, Al Omrane Boghaz et Al Omrane Tamesna, en plus des sept ERAC.

Marrakech capte l’essentiel de l’investissement avec 1,2 milliard de DH
Au total, ce sont près de 4,7 milliards qui seront investis dans 53 villes et centres ruraux du pays pour la réalisation de 65 067 logements. Projets d’habitat social, «Villes sans bidonvilles», programme national de villas économiques, aménagement de zones nouvelles d’urbanisation (ZUN) sont au programme. Plusieurs projets de réalisation d’îlots d’immeubles au sein de la ville nouvelle de Tamansourt sont également prévus. Des démarrages de chantiers qui coïncident avec la septième célébration de la Fête du Trône. «Ce n’est nullement une coïncidence mais un reflet de la dynamique de développement que connaît le secteur de l’habitat depuis plusieurs années», souligne-t-on auprès du ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme.

460 villas économiques à Riad Ysli dans l’Oriental
La part du lion de ces investissements est accaparée par la région de Marrakech avec quelque 1,226 milliard de DH. Près de 515 MDH seront alloués à la nouvelle ville de Tamansourt dans le cadre d’un partenariat entre l’Erac Tensift et des partenaires privés visant la réalisation de plusieurs îlots de logements.
Pour ce qui est de la région de l’Oriental, elle a hérité d’investissements globaux s’élevant à 786 MDH. Le plus important, nécessitant une enveloppe budgétaire de 200 MDH, concerne la construction de 460 villas économiques à Riad Ysli. L’autre projet tout aussi important de la région consacrera 198 MDH à l’aménagement de la quatrième tranche de la zone nouvelle d’urbanisation de Nador.

En troisième position arrive Fès-Boulemane. Les différents projets qui seront initiés dans les différentes provinces de la région totalisent des investissements globaux de 678 MDH. On peut citer, à titre d’exemple, la construction de 240 villas économiques à Aïn Chkef-Fès pour un budget global de 137 MDH, ainsi que l’aménagement d’un lotissement de 25 îlots sur le Champs de courses à Fès.
Ces projets en cascade toucheront aussi les provinces du Sud du Royaume. A Laâyoune-Boujdour, par exemple, l’essentiel des investissements sera destiné à la requalification urbaine et à l’aménagement de lotissements. A Oued Dahab-Dakhla, une enveloppe budgétaire de près de 118 MDH sera allouée à la réalisation des deuxième et troisième tranches de Madinat Al Wahda, destinée au recasement de ménages résidant dans des foyers d’habitat insalubre .