Des ports régionaux pour un meilleur développement local au Maroc

Le développement des infrastructures portuaires a toujours été une priorité pour le Souverain.

Le développement de Tanger Med et de Nador West Med ne peut reléguer au second plan les efforts déployés au niveau des autres ports du Royaume. Le Souverain veille en effet à la réalisation des travaux dans plusieurs enceintes, à commencer par le nouveau port de Safi dont il a donné le lancement des travaux en 2013. Ce chantier s’insère dans le cadre du projet de développement du pôle portuaire de Abda-Doukkala, l’un des six pôles définis dans la stratégie portuaire nationale et dont la vocation majeure est d’accompagner le secteur énergétique et l’industrie chimique de la Région ainsi que de contribuer au développement du transport des grands vracs liés à l’énergie et l’industrie minérale.

Hormis ces projets dont la portée est nationale, les quinze ans de règne de S.M. Mohammed VI ont également été marqués par l’initiation de projets portuaires dont l’objectif était de venir en soutien aux populations des différentes régions. C’est dans ce sens qu’a été initié le projet d’extension du port de Dakhla. Selon le ministère de l’équipement, la création d’un nouveau port Atlantique dans la province de Dakhla a pour but de développer l’activité de la pêche dans la région à travers l’exploitation du stock de poisson pélagique. Ce projet permet aussi d’améliorer l’économie de la région en développant les trafics industriels, énergétiques et les marchandises diverses et de contribuer au développement social et économique de la région Sud du Maroc. De même, toujours sur instructions royales, il a été procédé au lancement d’un projet d’extension du port de Tarfaya dans le but d’en faire un stimulateur du développement économique et touristique de la ville de Tarfaya. Il vise ainsi le développement de l’activité de pêche et la promotion de lignes maritimes avec les Iles Canaries.