Des mesures urgentes pour améliorer la qualité de service dans l’Administration

Une série d’actions pour la simplification des procédures administratives et leur numérisation est annoncée. Un projet de loi relatif au Statut général de la fonction publique est en préparation n Le Centre d’appel et d’orientation administrative joignable par téléphone au 3737.

Le ministère de la réforme de l’administration et de la fonction publique a présenté, le 9 mai à Rabat, des mesures urgentes visant «l’amélioration des relations entre l’Administration et le citoyen et la qualité de prestations des services publics». Cet ensemble d’actions porte sur l’approbation du projet de loi relatif au droit d’accès à l’information, l’adoption de la Charte de la déconcentration administrative, l’amélioration de l’accueil des citoyens, la mise en place d’un système de gestion et de traitement des réclamations des citoyens, la mise en place d’un cadre réglementaire pour la simplification des procédures administratives et leur numérisation, l’institutionnalisation de la Commission nationale de lutte contre la corruption et la mise en place d’un système national centralisé et unifié de recrutement dans la fonction publique.

Par ailleurs, le ministère planche actuellement sur un nouveau texte de loi relatif au Statut général de la fonction publique qui date de 1958 et qui a été modifié depuis à plusieurs reprises. Le nouveau texte sera présenté à la prochaine réunion du Conseil supérieur de la fonction publique. «Nous avons besoin d’une refonte et non d’une nouvelle modification des statuts de la fonction publique. Ce qui signifie qu’il faut adopter de nouveaux statuts qui soient en phase avec la révolution numérique et les nouveaux concepts de management et de gestion des ressources humaines», a expliqué Mohamed Ben Abdelkader, ministre délégué qui, au passage, a appelé à une révision de la composition du Conseil supérieur de la fonction publique.

Signature d’une charte de l’Administration écologique

Mohamed Ben Abdelkader a en outre annoncé le début de la mise en œuvre du projet pilote de l’Administration écologique, en vue de sa généralisation à l’ensemble des départements ministériels. De ce fait, il a été procédé à la signature, par les responsables du ministère, de la Charte de l’Administration écologique, un ensemble de pratiques quotidiennes à respecter par les fonctionnaires. Le ministre a également lancé le même jour le numéro de téléphone court (3737) du Centre d’appel et d’orientation administrative. Le Centre d’appel est aussi joignable par courrier électronique, à partir des portails de services et d’emplois publics, de la page Facebook Idarati.

Sara Lamrani, directrice des systèmes d’information, précise que «le rôle de ce centre d’appel est de répondre aux questions des citoyens et de les orienter vers les différents départements concernés, mais aussi de les écouter pour intégrer leurs remarques et observations». Ce centre fait partie du dispositif d’accueil et d’information mis à la disposition des citoyens résidant au Maroc ou à l’étranger.