Crédit Super Bouleffaf, Crédit zwine Hawli smine : le crédit conso met le turbo

Des financements de 3 000 et 5 000 DH remboursables en 18 mois à  coût allégé, voire à  taux zéro. Les crédits pour l’AID agissent comme produits d’appel pour des financements plus conséquents.

Crédit Super Bouleffaf, Crédit zwine Hawli smine… Difficile d’échapper aux campagnes médiatiques orchestrées ces derniers jours par les sociétés de crédit à la consommation autour des offres promotionnelles à l’occasion d’Aïd Al Adha. De fait, après avoir fait profil bas au cours de la rentrée scolaire, ces sociétés se montrent plus offensives à l’occasion de la fête du sacrifice.
Leurs offres consistent globalement en prêts personnels de 3 000 à 5 000 DH, assortis de taux et de frais allégés. Tous les segments de clientèle sont ciblés. Cependant, à en juger par le contenu des offres, les fonctionnaires semblent particulièrement aiguiser l’appétit des spécialistes du crédit conso. Cela se comprend. Cette catégorie de clientèle a contracté 15,6 milliards sur les 32 milliards de DH distribués par les sociétés de financement jusqu’à fin 2010, soit près de la moitié de l’encours.
Pour cette clientèle, Eqdom propose un prêt «100% gratuit» de 3 000 DH, remboursable sur 10 mois à concurrence de 300 DH par mois, «y compris les frais de dossier et d’assurance», précisent plusieurs responsables clientèle de la société. Cette même formule est proposée à la clientèle conventionnée du secteur privé.
Salafin offre également aux fonctionnaires un prêt gratuit de 3 000 DH remboursable sur 6 mois, soit 500 DH par mois. Seulement, la filiale de BMCE Bank applique des charges supplémentaires à son offre : 269 DH de frais de dossier et 21 DH de frais d’assurance.

Des offres grand public et d’autres spécifiques

Pour sa part, l’offre spécial fonctionnaire de Vivalis va jusqu’à un montant de 5 000 DH remboursables en 10 mois, à raison de 500 DH par mois, frais d’assurance compris. Les frais de dossier de 242 DH sont à la charge du client.
Les autres sociétés de la place ont fait le choix de présenter des offres grand public. Le leader du marché en termes d’encours, Wafasalaf, offre un crédit de 3 000 DH remboursable sur 10 mois, assorti de mensualités de 300 DH, frais d’assurance compris. Les frais de dossier se montent pour leur part à 175 DH.
L’offre de Sofac consiste, elle, en un crédit de 5 000 DH sur 18 mois avec une mensualité de 299 DH, ce à quoi s’ajoutent des frais de dossier et d’assurance totalisant 350 DH. Quant à Acred, elle ratisse plus large en proposant entre 3 000 et 10 000 DH pour des durées de remboursement de 6 à 24 mois, au taux préférentiel de 8% avec un différé de remboursement de deux mois.
En somme, l’effort commercial des sociétés de crédit est manifeste pour cette période de fête, non sans raison. En effet, les petits crédits proposés durant cette période agissent comme des produits d’appel pour ces sociétés. A preuve, les chargés de clientèle contactés par La Vie éco n’ont pas manqué de présenter dans la foulée des offres de financements plus conséquents. C’est ainsi que Salafin propose actuellement aux fonctionnaires des promotions sur les prêts de plus de 30 000 DH, assortis d’un taux de 9% pour des durées de remboursement comprises entre 60 et 84 mois. Idem pour Eqdom qui offre aux mêmes fonctionnaires des conditions avantageuses pour les crédits de 10 000 DH sur 60 mois, 84 mois et 108 mois, assortis de taux avantageux de 7,9%, 8,9% et 9,9% respectivement.