Commercialisation des céréales : Aziz Akhannouch rassure les agriculteurs

11,5 millions de quintaux de blé tendre collectés à  fin juin. Les coopératives en ont drainé 12%.

Les capacités de stockage jugées suffisantes dans les principales régions productrices.

A fin juin 2009, la totalité des quantités collectées de blé tendre s’élevait à 11,5 millions de quintaux dont 1,43 million pour les coopératives. Elles devraient réaliser 12 % de la collecte contre 9 % durant la précédente campagne.
C’est ce qu’a annoncé Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, lors d’une tournée effectuée mercredi 1er juillet dans la région de Chaouia-Ourdigha. Le ministre qui a visité des silos et rencontré des agriculteurs a expliqué que la collecte allait durer jusqu’au 15 octobre prochain et a rappelé le contenu des différentes mesures de protection qui ont été prises. En effet, les droits de douane ont été portés à 135 % pour le blé tendre et 170 % pour le blé dur. Ces mesures arrêtées début juin seront effectives jusqu’à la fin du mois courant. Le prix de référence de la production locale est fixé en fonction de la qualité. Parmi les sites visités, des coopératives, l’antenne de la Sonacos dans la Chaouia et des silos privés de Had Soualem : une unité d’une capacité de stockage de 40 000 tonnes qui a coûté à son promoteur un investissement de 110 MDH en 2006. Le ministre s’est également arrêté à Casablanca pour inaugurer un complexe de 4 silos d’une capacité de 85 000 tonnes réalisés dans le cadre d’un partenariat entre la société Gromic et les Moulins du Maroc. La particularité de ce dernier site qui a nécessité un investissement de 120 MDH est qu’il est desservi par la voie ferrée lui assurant une liaison rapide avec le port de Casablanca.

L’ONICL devra collecter 27 millions de quintaux
Pour le ministre, la mobilisation actuelle de son département s’inscrit dans la logique d’agir afin d’éviter toutes les formes de spéculation en cette année exceptionnelle où l’on s’attend à une production de 102 millions de quintaux dont 45 millions de blé tendre. L’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (Onicl) devrait, à lui seul, en collecter environ 27 millions. Soulignons, par ailleurs, que la capacité de stockage totale du pays, y compris celle des minotiers, est de 49,4 millions de q et que les principales régions de production de céréaliculture disposent, comme l’a fait remarquer le ministre, de capacité de stockage suffisante. En tout cas, assure-t-on au ministère de l’agriculture, toutes les dispositions ont été prises pour que rien ne vienne perturber l’écoulement de la production céréalière en cours de collecte.