Ouverture à Marrakech des travaux du Forum Marocain du Commerce

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et organisé par le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, cet événement se veut un espace de débat, d’échange participatif et inclusif dans lequel les différentes parties prenantes mutualiseront leurs connaissances du terrain pour délivrer des recommandations claires et réalisables.

 

Il s’agit concrètement d’adopter une approche qui va permette de fédérer et d’organiser le commerce marocain, tout en rassemblant les initiatives et en réformant la gouvernance sectorielle.

Près de 1 000 professionnels du secteur participent à cet événement et une trentaine de plateformes de discussion et d’échange sont mises en place.

Le Forum marocain du Commerce sera, en effet, l’occasion d’aborder les principales problématiques et pistes de réformes à mêmes de permettre au commerce national d’atteindre son plein potentiel en plaçant au coeur de cette dynamique, le rôle moteur du commerçant marocain, acteur central du développement.

Le travail de concertation régionale réalisé en amont dans les 12 régions du Royaume a permis de réunir près de 9 400 participants pour aboutir à des recommandations qui visent à libérer le potentiel commercial du Maroc et lui permettre de relever les défis posés par l’ouverture des marchés, les défis sociaux, économiques et de reconstruction.

Dans une allocution de circonstance, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy a indiqué que les suggestions et recommandations faites par les organisations professionnelles, les syndicats et tous les acteurs impliqués au nombre de 1.325 recommandations, constitueront sans aucun doute un pilier très important dans le développement d’une vision globale visant à promouvoir ce secteur vital pour l’économie nationale.

« Notre objectif ultime est de faire en sorte que le pouvoir d’achat du consommateur marocain et la protection de ses droits soient améliorés et que le secteur soit un secteur d’excellence dans lequel le petit commerçant est le pilier », a précisé M. Elalamy.

Le commerce, a-t-il poursuivi, joue aujourd’hui, un rôle clé dans le modèle de développement national.

C’est dans ce cadre que s’inscrivent aujourd’hui les efforts pour contribuer à la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie nationale, point de départ d’une approche ambitieuse et globale qui permettra au secteur de jouer pleinement son rôle dans le développement du pays, s’inscrivant ainsi en droite ligne avec les Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé M. Elalamy.

Au programme figurent des ateliers et des plénières, dont les thématiques se rapportent notamment à :

– « Optimiser le commerce, protéger le commerçant, une impulsion nouvelle pour une ambition commune ».

– « Face aux nouveaux défis : comment accompagner le commerçant, acteur central du développement ? ».

– « Les chaînes de valeur, l’approvisionnement et la distribution à l’épreuve de la révolution technologique ».

– « Vers une approche +consumer centric+ : comment concilier qualité, pouvoir d’achat et proximité ? »

– « Formation, accompagnement et mise à niveau, pierres angulaires de la transformation réussie du commerce ».

– « Du commerce intérieur au commerce extérieur, quel modèle de compétitivité pour le Maroc ? ».

– « L’Afrique, le grand destin commercial du Maroc ».

– « De la vision à l’action, comment fédérer les initiatives et libérer les énergies du commerce au service d’une prospérité partagée et inclusive ».

(Avec MAP)