Cinq bougies et plus d’agressivité pour Méditel

L’opérateur marque son anniversaire en déclinant une nouvelle identité visuelle

Premier résultat bénéficiaire au cours du trimestre écoulé.

Méditel fête ses cinq ans. L’opérateur en a profité pour décliner sa nouvelle identité visuelle et lancer une stratégie commerciale plus agressive. «La concurrence ne nous fait pas peur, elle nous motive», a ainsi déclaré Miguel Menchen, le Dg, lors d’une conférence de presse tenue lundi 16 mai. A la «nouvelle ère» inaugurée en 2000 succède ainsi un repositionnement à travers la nouvelle signature : «Pour mieux communiquer».
Mais d’abord le point sur ces cinq années d’existence. Le deuxième opérateur télécoms du Maroc se targue d’avoir réalisé le plus gros investissement fait par un opérateur local dans le pays durant ces dernières années (19 milliards de DH, auxquels il faut ajouter deux autres milliards drainés par les entreprises qui gravitent autour de lui, dont cinquante travaillent exclusivement avec lui). Au-delà des sommes investies, c’est en matière de création d’emplois (plus de 700 directement et 15 000 en indirect) que son tout jeune bilan économique et social présente des aspects des plus positifs. Rien que pour les téléboutiques (3 000), il faut compter deux emplois créés par point de vente, explique Moncef Belkhayat, directeur du pôle commercial chez l’opérateur.

Les services avancés seront le nerf de la guerre
Côté business, le nouveau venu en matière de téléphonie mobile a recruté près de 3,2 millions de clients. Entre 2003 et 2004 seulement, ce portefeuille a progressé de 42 %. Quant au chiffre d’affaires, il est de 3,6 milliards de DH à fin 2004, en hausse de 23 % par rapport à l’année précédente. L’autre bonne nouvelle est que les comptes de l’opérateur sont enfin sortis du rouge au terme des quatre premiers mois de l’exercice actuel. Pour le premier trimestre le résultat brut d’exploitation a atteint 400 MDH.
Tout cela renforce Méditel dans ses choix de recherche de la qualité et de l’innovation. Il faut dire que ça bouge tout le temps chez l’opérateur. Pour cette seule année, et en quatre mois, 30 nouveaux produits ou services ont été lancés, 32 opérations de promotion activées et le nom de Méditel est associé à 18 événements. Ce n’est pas un hasard, affirme Miguel Menchen, si aujourd’hui 10 % du chiffre d’affaires viennent des services avancés (chat, sonnerie…). Et d’ajouter : «au moment de lancer le portail Imedia, on était loin d’imaginer l’ampleur du succès qu’il a eu, en six mois seulement». Au Maroc, conclut-il, contrairement à ce que l’on pense, les services autour de la téléphonie mobile ont un bel avenir et c’est là qu’il faudra se positionner.
Ceci étant, beaucoup de défis restent à relever et à la question de La Vie éco au sujet de la qualité de service sur certaines parties du pays où la couverture laisse encore à désirer (Agadir notamment), Michel Menchen annonce un investissement d’un milliard de DH pour installer 400 stations de base supplémentaires sur le pays et porter le taux de couverture de Méditel, qui est de 92 %, à 96 % au cours de cette année .