Casa-Tanger : Al Boraq est plus pratique et plus économique

Le succès d’Al Boraq est retentissant au point de détrôner la voiture personnelle et l’autocar pour les professionnels. Il a même drainé une nouvelle clientèle pour Tanger. Mais le prix d’Al Boraq reste élevé et prohibitif pour certains, malgré les arguments de rapidité et de confort.

Trois millions de voyageurs transportés via Al Boraq en 2019 à raison de 8 250 passagers par jour, un taux d’occupation de 68% en semaine et de 100% en week-end et jours fériés… le succès d’Al Boraq, le train LGV reliant Casablanca à Tanger en 2h10 min (avec une halte à Rabat-Agdal et Kénitra), n’est plus à prouver. La mise en service du train LGV a évité, selon l’ONCF, la circulation de 600 000 voitures, de 58 400 autocars et d’économiser un million de tonnes de carbone polluant en 2019. Al Boraq est même devenu un argument de vente pour les hôteliers et les professionnels du tourisme de Tanger et la région Nord lors des salons internationaux. Le bonheur de l’ONCF ferait-il le malheur des autres entreprises et moyens de transport concurrents (avion, autocar, voiture personnelle…)? Nous avons comparé les coûts des moyens de transport disponibles, leur confort, leur efficacité et leurs avantages.
Royal Air Maroc, l’avionneur national, a maintenu deux liaisons aériennes quotidiennes entre Casablanca et Tanger. La première directe opérée en 1h de vol, relie Casablanca à Tanger. La seconde fait escale à Al Hoceima. Etant des liaisons de continuation à travers le hub de Casablanca, toutes les deux sont opérées le soir.

RAM maintient ses vols quotidiens Casablanca-Tanger

«Nous maintenons les vols quotidiens Casa-Tanger. Mais quand Al Boraq arrivera à l’aéroport de Casablanca (projet en cours d’étude pour un montant d’investissement de 3,8 MMDH), l’impact sera encore meilleur sur le trafic aérien. Il complètera l’offre aérienne et ne sera pas du tout perçu comme un concurrent pour nos offres», déclare notre source à la RAM. Il n’y a donc aucun impact d’Al Boraq sur la ligne interne Casa-Tanger de Royal Air Maroc même si le prix de l’aller-retour frôle 2000 dirhams. «Pour un voyageur en provenance de New-York vers Casablanca en continuation vers Tanger, le système de prix étant basé sur le ‘‘yield management’’ permettrait d’obtenir des prix inférieurs suivant la date de réservation et la disponibilité», déclare ce responsable.

Prix double, temps divisé par deux par rapport à l’autocar

Le même trajet peut aussi être réalisé par autocar. A titre d’exemple, la compagnie CTM (qui opère un trajet sécurisé par autoroute avec confort optimum comparable à celui d’Al Boraq) exploite toujours trois départs quotidiens reliant Casablanca à Tanger au prix de 120 DH par personne. Au retour de Tanger à Casablanca, CTM a prévu quatre départs dont un autocar «Confort Plus» à 130 DH. La durée de trajet est de 4h 30. En comparaison avec Al Boraq qui met à la disposition de ses passagers un train au bout de chaque heure à un prix allant de 149 dirhams (pour un départ à 6h du matin réservé une semaine à l’avance), 187 DH (pour un départ à 6h du matin), 224 DH (à partir de 7h du matin), un aller-retour Casablanca Tanger via Al Boraq coûtera deux fois plus cher que le trajet par CTM mais durera deux fois moins de temps.

La voiture plus rentable à partir de deux passagers

Dernière option : la voiture personnelle qui peut accueillir jusqu’à quatre personnes. La distance reliant Casablanca à Tanger est de 340 km. Les frais d’autoroute (aller-retour) sont de 204 DH. La consommation mixte d’une citadine essence est de 4l/100km au prix de 11,15 DH/l. Coût total : 156 DH au minimum aller. Un trajet aller-retour coûtera donc 604 DH et durera 3h30 hors stress, risque de contravention sur la route et arrêts fréquents dans des stations de service pour se restaurer ou prendre un café. Le coût total du voyage dépasse de 156 DH le prix d’un aller-retour via Al Boraq (hors amortissement du véhicule) pour un seul passager. Pour un trajet effectué par deux ou plusieurs personnes, la voiture reste largement plus rentable avec un gain de 292 DH. Le véhicule personnel est donc plus rentable qu’Al Boraq dès que le nombre de passagers est égal ou dépasse deux personnes. Mais gare aux risques sur l’autoroute.