Casa moda academy, l’école de l’Amith veut industrialiser la broderie marocaine

L’école cherche à  valoriser la mode marocaine et développer une mode 100% locale. L’objectif est de gommer l’image de sous-traitant qui colle au Maroc. La première promotion constituée de 17 étudiants sortira en 2012.

Casa Moda Academy (CMA), l’école de mode ouverte en 2010 par l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith), a été invitée au Festival international de la mode qui s’est tenu, le premier week-end du mois de mai, à Hyères, dans le sud de la France. Véritable plateforme pour les créateurs, ce festival a été, selon Sylvie Richoux, responsable de développement à CMA, une véritable opportunité pour une prise de contacts avec des écoles et des institutions de mode françaises, entre autres la Fédération française de mode, l’Institut français de la mode et l’Ecole de la Chambre syndicale de mode. Ces rencontres assureront une présence marocaine dans les plus grandes manifestations de mode qui se tiendront en France et des stages de créateurs marocains dans des entreprises françaises, ce qui aidera au développement de l’innovation au Maroc. Celle-ci permettra, explique Mme Richoux, aux industriels de se défaire un peu de cette image de sous-traitant qui colle au pays. Cependant, il faut reconnaître que plusieurs entreprises locales développent, depuis quelques années, des marques qui se développent aussi bien sur le marché domestique qu’à l’étranger.

Les jeunes stylistes s’organisent

Dans le même esprit, les jeunes stylistes s’organisent et l’on compte aujourd’hui plusieurs associations. Les pouvoirs publics ont aussi mis à la disposition des industriels un soutien financier pour la recherche / développement. Mais, ce qui donnera une touche particulière à la mode marocaine, c’est, expliquent les responsables de CMA, la valorisation des arts traditionnels marocains et en particulier la broderie.
A cet effet, l’école met en place de petits ateliers de broderie où seront développés des modèles pouvant être utilisés par les industriels. Plusieurs actions sont engagées en vue d’identifier des créateurs. Un premier défilé auquel participera «Art Flash. C», entreprise d’un jeune créateur marrakchi, est ainsi prévu en juillet. De plus, chaque année, il sera organisé un défilé des créations des étudiants de CMA. Les 17 inscrits de la première promotion qui sortira en 2012 présenteront une cinquantaine de modèles le 30 juin 2011.
Le projet de création d’une école de mode avait été lancé en 2003 sur la base des recommandations du livre blanc du textile et habillement édité par l’Amith. Baptisée Casa Moda Academy (CMA), elle a ouvert ses portes en octobre 2010, avec l’objectif d’accueillir 25 étudiants.