Cartes grises : la «livraison à  domicile»

Le ministère en charge du transport veut se mettre à  la «livraison à  domicile» des cartes grises électroniques !

Dans le cadre des mesures prises pour remédier à l’encombrement dans certains centres d’enregistrement des véhicules, où sont également traités les dossiers de renouvellement des permis de conduire, la tutelle a en effet décidé que les intéressés n’auront plus à se déplacer pour récupérer leurs cartes grises et que ce sera plutôt les équipes d’Assiaqa Card et du ministère qui se chargeront de leur livraison, une fois qu’elles seront prêtes. En principe, cette décision a de quoi réjouir plus d’un. Mais dans les faits, elle a surtout de quoi surprendre. Même dans les pays où les services publics sont d’une qualité irréprochable, le lancement d’une pareille initiative a nécessité la mise en place de toute une logistique contraignante. Soit le ministère et son partenaire devront mobiliser des équipes en sus de celles des centres pour assurer la livraison, soit il devra s’allier à un prestataire comme la Poste, par exemple. Dans les deux cas, l’opération impliquera la mise en place d’une organisation spécifique mais surtout engendrera des surcoûts importants. Il y a aussi une autre problématique de taille. Souvent, les cartes ne sont pas prêtes dans les temps, ce qui implique de fait un déplacement de l’intéressé aux centres d’enregistrement pour une reconduction de son document de circulation provisoire. En tout cas, on attendra de voir si le ministère passera réellement à l’acte…