Campagne céréalière : Le ministère de l’agriculture fait le point

• Les niveaux de stock enregistrés à fin mai 2020 permettent de couvrir 5 mois des besoins nationaux pour le blé tendre et jusqu’à
4 mois pour le blé dur.

La production de blé tendre collectée depuis le 15 mai dernier s’est élevée à 1,3 million de quintaux, soit 30% de l’objectif à la date d’aujourd’hui. L’approvisionnement du marché en céréales et légumineuses est largement assuré grâce aux différentes mesures prises par le ministère de l’agriculture. Et ce, en partenariat avec l’ensemble des organisations professionnelles aussi bien au niveau de la production nationale de céréales, de la commercialisation, des importations, ainsi que de la transformation industrielle et distribution.
D’après le ministère, les niveaux de stock enregistrés à fin mai 2020 permettent de couvrir 5 mois des besoins nationaux pour le blé tendre et jusqu’à 4 mois pour le blé dur. Les stocks sont maintenus à ces niveaux en permanence, conformément aux mesures instaurées depuis le début de l’urgence sanitaire.
Concernant la fabrication de la farine, après une intense activité d’écrasement pour répondre à la hausse de la demande des ménages en mars et avril derniers, les niveaux d’écrasement reviennent progressivement aux cadences habituelles, assurant ainsi l’approvisionnement régulier de l’ensemble des points de vente. Par ailleurs, indique le ministère, l’ensemble des organismes stockeurs, minoteries et coopératives agricoles se sont mobilisés et engagés pour collecter la production nationale et assurer sa commercialisation dans de bonnes conditions.
En outre, le programme de distribution d’orge, mis en place par le ministère de l’agriculture en soutien aux éleveurs pour faire face aux effets de la sécheresse, depuis le début de l’année à des prix subventionnés, se déroule selon le programme prévisionnel arrêté, fait savoir le communiqué. En effet, après une première tranche lancée au premier trimestre de l’année, une deuxième tranche d’une quantité totale de près de 2,76 millions de quintaux a été mise à la disposition des éleveurs à partir de mars dans les centres de relais de proximité relevant des différentes provinces. Son exécution se déroule dans de bonnes conditions, atteignant un taux de 75% de distribution au profit des éleveurs, assure le ministère. Une troisième tranche de 2,85 millions de quintaux vient d’être engagée pour couvrir la période estivale. Par ailleurs, à partir du 15 juin, l’opération sera renforcée en doublant la dotation attribuée à chaque éleveur. Ces opérations bénéficient d’un suivi rapproché et encadrement sur le terrain par les services régionaux du ministère de l’agriculture, ceux de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et ceux de l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL).