Cafés Malongo étend son réseau de coffee-shops au Maroc

Un deuxième point de vente à Fès d’ici fin 2007 puis une extension dans les principales villes en 2008.

L’enseigne française «Malongo Café» accélère son implantation au Maroc. En effet, parallèlement à son installation en Chine, le torréfacteur niçois compte porter son réseau marocain de «coffee shops» à une dizaine d’unités, contre une seule actuellement, celle du quartier Racine, à Casablanca, ouverte en 2005.

L’accord conclu avec le master franchisé marocain Tawfiq Bensouda prévoit l’implantation, d’ici fin 2007, d’un deuxième point de vente à Fès, suivi d’une extension rapide dans les principales villes du pays (Tanger, Rabat, Marrakech et Agadir) et de densifier sa présence dans la capitale économique. Cette extension, dont le coût est estimé à plus de trente millions de DH, hissera, dès 2008, le Maroc au rang de premier réseau étranger du groupe Cafés Malongo dont la création remonte à 1934 et qui revendique un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros (près de 900 MDH) au titre de l’exercice écoulé.

Pub à café et boutique spécialisée à la fois
Le concept du «Malongo Café» repose sur la double vocation de pub de charme où l’on vient déguster et découvrir des variétés nobles de café telles Moka Sidamo d’Ethiopie, Blue Mountain de la Jamaïque ou Sul de Minas du Brésil, mais aussi de boutique spécialisée où les consommateurs achètent du café, moulu ou en grains, et peuvent faire moudre leur café selon le mode de filtration de leur machine (expresso, filtre, à l’italienne, …). La marque table également sur le marché du café en capsules dont les ventes sont en pleine progression, notamment auprès de certaines chaînes hôtelières haut de gamme avec lesquelles Malongo Café a d’ailleurs déjà signé des partenariats. Rappelons que, sur le créneau du café en capsules, le marché est partagé entre une dizaine de marques dont trois (Lavazza, Dubois, Nespresso) détiennent une bonne part des ventes. L’arrivée, début septembre, de la marque Senseo (Maison du Café-Philips) et les ambitions de Cafés Malongo devraient mettre un peu plus la pression sur les leaders dans un créneau à fort potentiel.

Avec seulement 20 millions de capsules vendues par an et un développement touristique soutenu, le Maroc reste en effet un marché prometteur.