BMCE Bank of Africa honore douze start-up africaines dont deux marocaines

Un projet dans la catégorie Education, cinq dans la catégorie Environnement et deux dans celle des Domaines inexplorés ont été récompensés. Le prix de l’Innovation a été introduit pour la première fois.

Douze lauréats et entrepreneurs africains viennent d’être primés par le groupe BMCE Bank of Africa dans le cadre de la 3e édition de l’African Entrepreneurship Awards, dotée d’une enveloppe d’un million de dollars.

Durant la phase finale, 40 finalistes, provenant de 19 pays africains, ont été réunis pour un Boot Camp à Casablanca du 6 au 10 décembre. A l’issue de cette phase, 12 projets durables les plus impactants dans les trois catégories du programme (éducation, environnement et domaines inexplorés) ont été identifiés.

Dans la catégorie Education, un prix de 100 000 dollars a été atribué à Louise Williamson d’Afrique du Sud pour son projet de fabrication de fours à combustible durable destinés aux écoles dans les contrées reculées.

Dans la catégorie Environnement, cinq prix de la même somme ont été remis pour Allen Kimambo de Tanzanie pour sa start-up de collecte et recyclage de papier pour la protection de l’environnement; Folashade Amusa (Nigeria) pour son projet de collecte, traitement et recyclage des matières résiduelles avec un dispositif de récompense pour les ménages ; Adan Mohammed (Kenya) pour sa start-up de production d’alimentation animale à base d’insectes et larves ; Sylvester Mujakperuo (Nigéria) pour son projet de transformation de papier et cartons usagés en produits de papiers neufs ; et enfin Kwame Ababio du Ghana pour sa start-up d’optimisation de la culture et exploitation de l’huile de palme.

Dans la catégorie «Domaine inexploré», deux prix ont été remis à Flavien Simo du Cameroun pour son projet de production d’unités aquaponiques qui associe l’élevage de poissons et la culture de plantes et Paul Bartels de l’Afrique du Sud pour son projet prototype de Chariot mobile pour la lutte contre l’incendie.

BMCE Bank a également procédé à la remise des prix dans la catégorie Innovation, une première, dotés d’une somme de 50 000 dollars pour chaque projet.

Les heureux gagnants sont Meryam El Ouafi du Maroc pour son prototype Nouvelle technologie d’irrigation pour optimisation de la consommation d’eau ; Badr Idrissi, du Maroc également pour sa start-up d’utilisation de drones intelligents pour lutter contre la pêche illégale ; Geoffrey Ssekatawa d’Ouganda pour son projet de collecte et recyclage des lubrifiants ainsi que Christelle Kwizera du Rwanda pour son projet de purification et distribution d’eau potable auprès des communautés vulnérables.

B.M