Béni Mellal-Khénifra: 140 projets d’investissement approuvés en sept mois

La Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI) Béni Mellal-Khénifra a approuvé 140 projets durant les sept premiers mois de 2022, en hausse de 40%, par rapport à la même période de l’année précédente, selon des données du Centre régional d’investissement (CRI).

Les projets approuvés à fin juillet 2022 par la CRUI permettront de mobiliser des programmes d’investissement de 3,5 milliards de dirhams et de générer plus de 4.823 emplois directs permanents, d’après la même source.

Au cours de cette année, le CRI Béni Mellal-Khénifra a assisté près de 500 entreprises dans le cadre du programme régional d’accompagnement « Izdihar ».

La région de Béni Mellal-Khénifra commence à s’affirmer depuis peu comme un pôle d’opportunités économiques et d’attraction pour de nombreux investisseurs en quête d’un environnement très porteur et viable pour les affaires et l’entrepreneuriat.

Encouragés par le grand potentiel de cette région et par la forte dynamique que connaît ce territoire du centre du Maroc, de nombreux investisseurs y ont posé pied pour tirer profit des avantages multiples et des atouts indéniables et prometteurs qu’elle offre aux hommes d’affaires marocains et étrangers dans divers secteurs stratégiques et fondamentaux de son économie.

Béni Mellal-Khénifra est à bien des égards une région d’avenir. Tout la prédispose en fait à devenir une destination de choix pour les grands projets d’investissement structurants dans les différents domaines.

Sa situation géographique au cœur du Maroc, à proximité des grands pôles économiques du pays, dans un rayon de 300 km qui abrite la moitié de la population marocaine, permet aux entreprises qui y sont implantées d’accéder à un marché potentiel de plus de 18 millions de consommateurs.

C’est aussi une région qui se caractérise par ses importantes ressources naturelles et humaines, et qui se démarque par ses énormes potentialités agricoles, touristiques et minières ainsi que par la qualité de ses infrastructures.

Tous ces éléments favorisent la diversification du tissu économique de la région et la complémentarité aussi bien entre ces cinq provinces qu’entre les différents secteurs d’activité. Ainsi, si les provinces de Béni Mellal et de Fkih Ben Salah focalisent l’intérêt des agro-industriels, Azilal et Khénifra attirent les projets touristiques et d’énergies renouvelables et Khouribga suscite les convoitises des industriels et des entreprises de services.