BCP/Cosumar : un partenariat au profit de l’écosystème Cosumar

La Banque populaire et Cosumar ont signé un partenariat, incluant deux conventions, portant sur le soutien des opérateurs actifs dans l’écosystème de Cosumar.

La Banque Populaire et Cosumar ont signé « un partenariat en faveur des opérateurs œuvrant dans l’écosystème Cosumar », lit-on dans un communiqué de la banque, daté du 3 juin 2019.

Pour “accompagner la mise en œuvre du Plan Maroc Vert, la Banque Populaire met en place un dispositif de financement et de prise en charge dédié aux acteurs de l’amont agricole et aux fournisseurs de Cosumar”, précise la même source.

La signature du partenariat, portant sur deux conventions, a eu lieu, le 30 avril 2019.

Une première convention incluant une offre spécifique

La première convention “ambitionne d’unir les dispositifs -aussi bien techniques que financiers- des deux parties pour accompagner le secteur sucrier, représenté par 80 000 agriculteurs producteurs de plantes sucrières”, détaille la même source. Comment ? “A travers un dispositif d’offres de financement à des conditions avantageuses en termes de prise en charge et de tarification”, précise-t-on.

Selon le communiqué, cette première convention “s’adresse également, par le biais d’une offre spécifique, aux 250 entreprises qui réalisent des prestations pour le compte des producteurs sucrières situés au niveau des 5 régions (Loukous, Gharb, Doukkala, Melouiya et Tadla)”.

Financement du cycle d’exploitation

La seconde convention, elle, “porte sur la mise en place, par la Banque populaire, d’une solution de financement du cycle d’exploitation des fournisseurs de l’écosystème de Cosumar”, indique la même source. Objectif ? « optimiser la gestion de trésorerie ».

Dans ce sens, les deux partenaires ont prévu « une tournée dans les cinq régions concernées pour informer les acteurs de l’écosystème sur les avantages qu’offrent les conventions mises en place”.