Autoroute Casa-Rabat : les travaux en vue de l’élargissement ne seront pas interrompus pendant l’été

Le passage à  2 x 3 voies ne sera prêt qu’en été 2012.
15% du tronçon nécessiteront la construction de nouveaux viaducs.

Finalement, les travaux préliminaires à l’élargissement de l’autoroute Casa – Rabat, devant transformer cette section en 2 x 3 voies, se poursuivront au cours de cet été. Initialement, les responsables de la société Autoroutes du Maroc (ADM) avaient prévu d’interrompre ces travaux du 1er juillet au 15 septembre pour éviter toute perturbation au niveau du trafic.
Mais la nature des travaux n’aura visiblement aucun impact sur la circulation. Il faut rappeler qu’actuellement ces derniers portent sur le défrichage et le dessouchage des arbres pour libérer le terre-plein central duquel 7 m (3,5 mètres de chaque côté) serviront à ajouter les deux voies prévues. Le projet d’élargissement de cette autoroute concerne un trajet de 63 km relevant de la société ADM, soit la zone délimitée au sud par l’échangeur de Aïn Harrouda et au nord par la bifurcation vers la rocade de Rabat et l’échangeur de Hay Riad. Le coût du projet est estimé à 927 MDH.
La décision de l’extension de cet axe autoroutier qui concentre la majorité des flux entre le nord, le sud et le centre du pays, avait été annoncée et reportée à maintes reprises en 2005, et en 2007. Finalement, le 6 janvier dernier, Mohammed VI donna le coup d’envoi de ce projet qui devrait être achevé à l’été 2012. Avec un trafic moyen journalier, au cours du premier semestre 2009, de 40 262 véhicules, l’autoroute est quasi saturée.
Son élargissement nécessitera donc trois ans et demi. Une période assez longue pour un trajet aussi court. «Certes, l’essentiel des travaux se fera par l’intérieur puisque 85% du linéaire de l’autoroute sera élargi au niveau du terre-plein central. Mais il reste quand même les 15% qui seront élargis par l’extérieur au niveau des ponts», explique-t-on auprès d’ADM. La démarche nécessitera carrément la construction de nouveaux viaducs devant supporter la 3e voie de chaque côté.
Il faut rappeler que dans un souci de préserver une circulation fluide sur cet axe, les travaux de ce projet ont été divisés en plusieurs lots. D’abord le défrichage et le dessouchage.
Ensuite, seront engagés les travaux de prolongement des ouvrages hydrauliques. Ce n’est qu’après ces deux étapes qu’interviendront les travaux d’élargissement de la chaussée proprement dit.