Automobile : la boîte de vitesses automatique gagne du terrain

La demande est croissante et concerne aussi bien la clientèle masculine que féminine, de tout à¢ge, et l’ensemble des segments de voitures. La transmission automatique est prisée pour le confort de conduite qu’elle garantit, aussi bien en ville que pour le voyage. Pour s’en équiper, il faudra débourser 10 000 DH de plus pour les petites voitures et 25 000 DH pour les berlines.

La boîte de vitesses manuelle perd du terrain en faveur de l’automatique. Ce constat est fait à l’unanimité par les concessionnaires. Pour eux, il s’agit d’une tendance de fond qui a marqué particulièrement l’année 2014. L’engouement pour l’automatique concerne aussi bien la clientèle masculine que féminine, toutes tranches d’âge confondues, sur l’ensemble des segments de voitures. «Nous constatons une demande croissante de nos clients pour les transmissions automatiques ces dernières années. En termes de volumes, près d’un véhicule sur trois sortant de nos showrooms est équipé de la boîte automatique», affirme Zineb Oukacha, responsable communication et marketing de Global Engines, qui fait remarquer que l’attrait de cette technologie est présent aussi bien sur les berlines que les SUV ou les compactes. «Sur certains modèles, les ventes avec BVA dépassent les 50%», précise-t-elle. Selon plusieurs commerciaux, les clients s’informent sur l’existence de la boîte automatique même pour les petites voitures dont l’offre n’existe quasiment pas sur le marché. L’exemple de la Fiat 500 est parlant à cet égard. Sa version automatique s’est très bien vendue en 2014, souligne Hicham Bennouna, gérant d’Auto Warehouse, partenaire vente d’occasion de Fiat.  
Même son de cloche à Auto Nejma. «Les boîtes de vitesses automatiques connaissent un engouement certain surtout dans les segments premium. 80% de nos ventes Mercedes-Benz se font avec une boîte de vitesses automatique et cela est d’autant plus vrai pour les berlines et routières», rapporte le PDG Mohamed Amal Guedira. Les compactes ne sont pas en reste, compte tenu du confort de conduite que procure la boîte automatique. Pour preuve, plus de 60% des modèles Classe A vendus cette année le sont avec une boîte automatique. Celle-ci est également bien demandée notamment sur les deux modèles Ford Kuga et Mondeo et même pour des pick-up, indique Abdelouahab Ennaciri, DG de la Scama. Chez Ford, la demande est plus forte à partir de 300 000 DH de budget.

Le coût de l’entretien est en baisse

Deux raisons sont à l’origine de cette tendance. Déjà, l’automatique est prisé pour le confort de conduite qu’il garantit, en ville comme pour les longues distances. Avec la difficulté accrue de circuler en ville, il est en effet très désagréable d’embrayer et de débrayer indéfiniment. En dehors, l’automatique permet de parcourir des centaines de kilomètres sans aucune manipulation. Il est à cet égard bien plus efficace que les options de programmation de vitesse. De plus, la transmission automatique est devenue une partie intégrante du concept du luxe. «Pour accéder pleinement au premium, les clients n’envisagent plus leur voiture avec une boîte manuelle», explique M. Bennouna. A ce titre, plusieurs maisons ne proposent plus certains de leurs modèles en boîte manuelle, c’est le cas notamment de la BMW série 5, de l’Audi A6, ou même de la Mercedes C 220.  
Cela dit, si la boîte automatique ne fait pas autant d’adeptes que la manuelle, c’est parce que les clients nourrissent de l’inquiétude par rapport aux coûts d’entretien et de remplacement en cas de détérioration. En réponse, les spécialistes affirment que les prix sont à la baisse et que les constructeurs ont fait des avancées notables pour rendre la boîte plus fiable. «Les boîtes automatiques sont de plus en plus sophistiquées et commencent même à contribuer à la réduction de la consommation tout en procurant un niveau de confort élevé comme c’est le cas avec l’introduction récente sur les Classe E des boîtes automatiques à 9 rapports 9G-Tronic», explique Issam El Farissi, de Mercedes-Benz Passenger Car Marketing.
Le différentiel de prix n’est pas non plus aussi élevé qu’on le pense. Il faut préciser à ce propos que l’option BVA fait partie d’un package comprenant plusieurs autres options qui équipent des versions spécifiques de chaque modèle. Chez Hyundai, les packages incluant la BVA sont disponibles à partir de 10 000 DH supplémentaires. Pour Mercedes, le prix de cet équipement varie de 25 000 à 35000 DH, selon les modèles. Sur le marché, il faudra débourser en moyenne 10 000 DH pour les petites voitures et 25 000 pour les berlines. En soi, «ce surcoût ne constitue pas un frein», résume Mme Oukacha.