Attijariwafa bank veut atteindre un bénéfice net de 4,6 milliards de DH en 2012

La direction de la banque vient de dévoiler son nouveau plan de développement
Le produit net bancaire devrait passer de 8,8 milliards de DH en cinq ans à  18,8 milliards de DH en 2012,
L’établissement vise un réseau de 1 200 agences en 2012 contre 660 à  fin 2008.

La première banque privée du Maroc ne veut pas s’endormir sur ses lauriers. Son PDG, Mohamed El Kettani, a réuni ses principaux collaborateurs en comité au cours de la troisième semaine du mois de septembre, afin de dévoiler en avant-première «Attijariwafa 2012».

Il s’agit d’un nouveau plan de développement quinquennal qui a été validé en juin 2008 par le conseil d’administration et dont les grandes lignes ont été présentées à la presse, lundi 29 septembre, en marge d’un point sur les résultats semestriels de la banque.

«Ce plan de développement stratégique est le fruit de trois mois de réflexion et de débats, menés depuis mars dernier par plus de 120 collaborateurs d’Attijariwafa bank répartis en 11 groupes de travail», explique une source proche de l’établissement bancaire.

Il a pour objectif d’accélérer le mouvement déjà engagé et de partir à la conquête de nouveaux marchés via l’amélioration de la gestion et du financement de la petite entreprise et des professionnels, le développement des produits alternatifs, l’identification et le développement de relais de croissance au niveau des marchés des capitaux.

Le plan évoque également le développement des activités de «banque de masse», l’identification de nouveaux clients corporate, et l’optimisation des synergies entre la «banque d’investissements et des marchés» et la «banque de financement/banque de détail».

5 000 personnes seront recrutées
En chiffres, ce plan se traduit par le passage du produit net bancaire consolidé de 8,8 milliards de DH en 2007 à 18,8 milliards de DH en 2012, soit une progression de 113% en 5 ans. Le résultat net part du groupe consolidé devrait également évoluer de 80% en passant de 2,5 à 4,6 milliards de DH. Avec un bénéfice net consolidé de 1,73 milliard de DH au premier semestre 2008, en hausse de 17% par rapport à la même période de 2007, cet objectif semble tout à fait réalisable.

Le nombre de collaborateurs n’est pas en reste puisque l’établissement doit en recruter plus de 5 000 pour passer à un total de 13 700 contre 8 860 actuellement. En effet, l’établissement compte poursuivre son rythme soutenu d’ouverture avec une centaine de nouvelles agences par an, dans l’objectif d’arriver à 1 200 agences au terme des cinq ans, contre 660 prévues à la fin de l’année en cours.

M. Kettani, qui intervenait en ouverture de la réunion du comité de groupe, a par ailleurs indiqué que 2008 était une année charnière pour Attijariwafa bank, d’où la nécessité de redoubler d’efforts au cours de ce dernier trimestre pour confirmer le leadership du groupe.

Enfin, le comité a été l’occasion d’aborder les questions de la maîtrise du risque et du contrôle interne définis comme des «axes hautement stratégiques pour la banque».