Atlas Hospitality compte investir un milliard de DH sur cinq ans

La capacité d’hébergement de cette filiale de Royal Air Maroc
devrait atteindre 6 000 lits.

Alors que sa filiale Sotoram ne possédait dans les années 1980 que deux unités hôtelières d’une capacité de 1 400 lits, Royal Air Maroc a orienté depuis quelques années sa stratégie sur le développement de cette activité. L’objectif est de faire de cette filiale, rebaptisée Atlas Hospitality, un groupe hôtelier marocain leader. Une ambition d’autant plus importante que le Maroc, hormis des petits groupes familiaux, n’a pas d’opérateur de grande envergure présent sur tout le territoire.
Dès 2002, Atlas Hospitality est donc passée à 2 000 lits avec l’hôtel club d’Ifrane et l’hôtel Atlas Medina de Marrakech. En 2005, cette capacité a été portée à 2 700 lits avec le rachat des hôtels de l’ONMT. Le groupe possède ainsi 8 hôtels à travers le pays. L’offre devrait atteindre 4 400 lits en 2007, et 6 000 d’ici à 2010.

Le nombre de lits aura triplé en huit ans
Plusieurs projets sont en cours pour atteindre ces objectifs. A Nouaceur, tout d’abord, non loin de l’aéroport, Atlas Hospitality est en train de construire un hôtel trois étoiles, d’une capacité de 400 lits. Cet établissement ouvrira ses portes en mars 2006. L’investissement est estimé à 100 MDH. Ce sera ainsi le premier hôtel proche d’un aéroport au Maroc.
A Essaouira, Atlas Hospitality compte réaliser sur un terrain de deux hectares en front de mer un resort composé d’un hôtel riad de 130 chambres, une résidence touristique avec des appartements de 2 ou 3 pièces et une salle polyvalente pour les activités de loisir, d’incentive et de séminaires, pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes. «Ce projet viendra compléter l’armature de l’offre produits sur l’axe Essaouira-Marrakech appelé à constituer une zone à fort potentiel dans les années à venir», souligne Kamal Bensouda, DG d’Atlas Hospitality. Le budget global du projet est estimé à 150 MDH. Les travaux seront lancés dès septembre prochain et l’unité devrait ouvrir fin 2006. Quelque 130 emplois seront créés sur la station.
Au nord, précisément à Al-Hoceima, des études sont lancées pour la construction d’un club de vacances de 1 000 lits. Les travaux débuteront en octobre 2005 et l’unité devrait ouvrir en février 2007. Montant de l’investissement : 150 MDH.
A Marrakech, Atlas Hospitality prévoit l’aménagement d’un terrain de 27 hectares sur la route d’Ourika pour réaliser un resort comprenant un club de vacances, un hôtel 5 étoiles, des riads individuels et un hôtel de vacances destiné au personnel du groupe. L’enveloppe dédiée au projet «Ourika resort» sera de 500 MDH. Le chantier devrait être ouvert vers 2007 et la fin des travaux est prévue en 2010.

Un chiffre d’affaires de 175 MDH en 2004
Pour financer tous ces projets, Atlas Hospitality utilisera ses fonds propres et des emprunts bancaires. «Nous allons faire appel au fonds d’investissement lancé par les banques pour le secteur hôtelier», explique Kamal Bensouda.
Enfin, pour accompagner ce programme de développement, le groupe a mis en place des gammes de produits ciblés avec une politique d’enseignes propres. La gamme 5 étoiles est labellisée en Atlas Premium et couvre l’hôtel Médina de Marrakech et celui d’Essaouira. La gamme 4 étoiles est labellisée Atlas Privilège, enseigne sous laquelle sont commercialisés l’hôtel Asni de Marrakech et l’Amadil d’Agadir. La gamme 3 étoiles sous le label Atlas Confort comprend les unités rachetées à l’ONMT et l’hôtel en cours de construction sur le hub de Nouaceur.
En termes de clientèle, le marché marocain représente 30 % du chiffre d’affaires du groupe, le marché français 28%, le marché allemand 14%. Quant au personnel de la RAM (équipage des avions), il ne pèse pas plus de 2 % dans le chiffre d’affaires de la chaîne hôtelière.
Le groupe est d’autant plus confiant dans l’avenir qu’il a terminé l’exercice 2004 avec un chiffre d’affaires de 175 MDH, en progression de 28% par rapport à l’exercice précédent et un résultat net de 18 MDH. Depuis le début de l’exercice 2005, le chiffre d’affaires a augmenté de 31 % par rapport à la même période de 2004. Les responsables du groupe comptent donc terminer l’année à 205 MDH et à 250 MDH en 2006. «Ces résultats justifient la ferme volonté du groupe d’investir dans le créneau de l’hôtellerie, qui devient une source de revenus. Cela est en phase avec la philosophie du groupe», souligne M. Bensouda.
Avec tous ces projets, Atlas Hospitality compte se positionner très vite parmi les premières chaînes hôtelières du pays et constituer au sein du groupe Royal Air Maroc, un pôle de croissance et d’expertise .