Aswat : deux millions d’auditeurs par jour et une part d’audience de 7,5%

Les indicateurs traduisent le bon positionnement de la radio qui se veut proche et au service de ses auditeurs. La classe moyenne est devenue sa principale cible n Le chiffre d’affaires a progressé à  deux chiffres en 2014.

Belle croissance de la part d’audience que celle enregistrée par Radio Aswat. Elle est, selon les récentes statistiques de Radiométrie Maroc, de l’ordre de 65% entre avril-juin 2014 et avril-juin 2015. La station arrive ainsi devant Idaa Al Watanya qui a évolué de 35% et de Medradio qui a enregistré une progression de 31%. Une performance satisfaisante qui fait la fierté de ses responsables. Ceux-ci ne manquent pas de souligner un deuxième indicateur : la progression de 213% de l’audience cumulée de la station. Celle-ci est aujourd’hui écoutée par 2,2 millions d’auditeurs par jour. Ce qui situe sa part d’audience à 7,5%.

Ces réalisations ne sont certainement pas le fruit du hasard. Elles sont plutôt les retombées de la stratégie adoptée en 2012 par la station qui a vu sa part d’audience passer, suite au changement d’opérateur et de méthodologie de mesure, de 7,5% en 2007 à 1% en 2012. «Ce qui a constitué un choc pour l’équipe d’Aswat qui a cependant été très réactive et a pris les bonnes décisions pour redresser la barre et gagner des parts de marché», indique Othmane Hannioui, directeur général de la station. Changement de positionnement donc pour une plus grande proximité des auditeurs. Concrètement, Aswat, créée en 2007 par Thami Ghorfi, change de cible et va à la conquête des auditeurs de la classe moyenne alors qu’à sa création elle ciblait plutôt, explique son directeur, les auditeurs de la classe aisée. La station se veut désormais orientée famille, refait en conséquence sa grille des programmes en introduisant, pour une plus grande accessibilité, l’arabe et devient, explique Othmane Hanioui, «à 90% darijophone».

Aswat se veut également une radio généraliste et joue la carte de l’interactivité. «Ce choix est  beaucoup plus un état d’esprit qu’une simple stratégie. Nous nous voulons proches des préoccupations quotidiennes de nos auditeurs», explique le DG de la station. Ce qui motive la présence dans la grille des programmes des émissions de services notamment «Allô Tbib», «Kayne hal», «Zine Trabi» et «Kidair m3a Lmasrouf», ainsi que des émissions interactives comme «Hdith ou Moghzel».

Aswat introduit le concept de la radio réalité

Et pour renforcer davantage les liens de proximité avec ses auditeurs, Aswat lance la Radio réalité. Son émission intitulée «Holm», lancée à l’occasion de son huitième anniversaire, fait appel à candidature pour réaliser les rêves de 8 de ses auditeurs. Et tous les ans, Radio Aswat offre une cérémonie de mariage à un couple qui aura été choisi par les auditeurs au terme de plusieurs primes au cours desquels des couples s’affrontent entre eux. On notera aussi qu’avec «70 heures», Radio Aswat a battu le record de l’émission la plus longue transmise en directe sur les ondes d’une radio marocaine. La station a également organisé le 14 décembre 2014 «Lila Beida», ou nuit blanche, en solidarité avec les victimes des inondations au Sud du Maroc. Ce qui a permis à Radio Aswat de contribuer à raviver, selon ses responsables, l’esprit de solidarité et de générosité des Marocains.

Proximité et interactivité font donc la spécificité des programmes de la station qui compte aussi et surtout sur le professionnalisme de ses ressources humaines. Une équipe de 35 journalistes et animateurs qui s’attellent tous les jours à être à l’écoute des auditeurs et à répondre à leurs préoccupations quotidiennes. Ce qui donne, depuis 2012, une connotation famille à la ligne éditoriale de la station.

L’année 2012 constitue une date charnière pour la station qui a pu réagir au changement de contexte et réussir une belle avancée. Une sucess story qui a porté Aswat aujourd’hui à la quatrième place des stations nationales. Elle propose à ses 2,2 millions d’auditeurs des émissions de services et de divertissement. Le volet culturel n’est pas en reste puisqu’un projet d’émission est en cours d’élaboration.

Par ailleurs, le changement de positionnement opéré il y a trois ans a permis à la station de suivre la tendance du marché publicitaire. Sans avancer de statistiques, le directeur général d’Aswat parle d’«une évolution soutenue du chiffre d’affaires publicitaire qui a progressé à deux chiffres en 2014 et qui se poursuivra en 2015». La radio compte parmi ses annonceurs, les opérateurs de télécommunications, le secteur de l’agroalimentaire, les banques ainsi que les assurances.