Asment Temara absorbe sa filiale Betocim SAS

L’opération valorise l’absorbante à  3.4 milliards de DH et Betocim à  130 millions. Il n’y aura aucune augmentation de capital du fait qu’Asment est l’unique actionnaire de sa filiale.

Le groupe Cimpor procède au regroupement de ses entités marocaines Asment Temara et Betocim SAS. Le cimentier portugais vient de réaliser un rapprochement entre ces filiales «historiques», mais son autre structure, Asment du Centre, n’est pas concernée.

Une telle fusion-absorption loge ainsi dans la même structure juridique la fabrication de ciment portée par Asment Temara dont Cimpor avait pris le contrôle en 1996 à hauteur de 62%, et la production de béton prêt à l’emploi qui fut développée à partir de 1998 au sein de Betocim SAS. Elle vise à exploiter au mieux les synergies industrielles et humaines existantes entre les deux métiers à un moment où l’activité principale de cimenterie accuse un ralentissement notoire, ce qui affecte imparablement les indicateurs de rentabilité.

Tous les grands cimentiers ont leur filiale dans le béton prêt à l’emploi

Sur le plan purement financier, l’opération valorise Asment Temara à 3,4 milliards de DH, soit à un multiple supérieur à deux fois le chiffre d’affaires, et Betocim à 130 MDH (actif net). Mais au regard de la détention à 100% du capital de Betocim, cette «richesse» transférée à l’entité absorbante ne donnera pas lieu à une augmentation de capital de celle-ci, laquelle aurait dû s’élever à 18,88 MDH (avec un prix d’émission unitaire de 413 DH pour une valeur nominale de 60 DH) vu le rapport de parité retenu dans le traité de fusion.

Asment Temara dispose, depuis 2005, d’une capacité de production de 1,2 million de tonnes de ciment avec clinker (principal input) autoproduit. Quant à Betocim SAS, dont les centrales de production, réparties entre les villes de Kénitra, Tanger et Bouznika, ont été apportées à sa maison mère, elle pouvait livrer annuellement plusieurs centaines de milliers de mètres cubes de béton prêt à l’emploi.

Notons que la concurrence est rude sur ce marché. Les autres principaux cimentiers marocains, à savoir Lafarge Maroc, Holcim Maroc et Cimar, ont également tous une filiale dédiée à la fabrication de béton prêt à l’emploi.