Artisanat : bazaristes et potiers signalent une nette baisse de l’activité

Le secrétariat d’Etat à  l’artisanat a lancé plusieurs actions pour minimiser les effets sur la stratégie «Vision 2015».
L’accent est mis sur la promotion qui est axée sur des campagnes de communication télévisée et la participation à  des salons professionnels.

Ce n’est pas un secret : si elle perdure, la crise pourrait contrarier la stratégie «Vision 2015» conçue par le secrétariat d’Etat chargé de l’artisanat (SEA) et qui vise à porter, à l’échéance fixée, le chiffre d’affaires du secteur à 24 milliards de DH, dont 7 milliards tirés des exportations. De nombreux professionnels du secteur, bazaristes et opérateurs de la filière poterie, signalent déjà que les ventes se sont repliées sur le marché intérieur depuis le début de l’année en raison de la crise. Le département d’Anis Birou, en revanche, ne se prononce pas sur l’évolution de l’activité, arguant que  les chiffres de l’année en cours ne sont pas encore disponibles. Il en est de même pour les deux précédentes années, en l’occurrence 2007 et 2008. Pour remédier à cette situation, le SEA annonce d’ailleurs le lancement d’un appel d’offres pour  la production de statistiques relatives au secteur.
En attendant, un dispositif est mis sur pied pour minimiser les éventuels effets de cette crise et poursuivre la mise en œuvre de la «Vision 2015». La principale action concerne la stratégie de promotion. Plusieurs opérations ont été engagées, dit-on au secrétariat d’Etat, en vue d’améliorer la notoriété de l’artisanat marocain et augmenter les ventes aussi bien sur le marché local qu’à l’étranger.

Les exportations ne représentent que 6% du chiffre d’affaires du secteur
Depuis juin, le département a lancé une campagne télévisée afin d’inciter les Marocains à consommer davantage l’artisanat national. Le budget n’a pas été communiqué. Les responsables se contentent de préciser qu’il a bénéficié d’une réduction de 75% à l’achat des plages publicitaires à la télévision. Ce qui a  permis d’échelonner la campagne sur une assez longue durée.
En outre, le secrétariat d’Etat a procédé à la signature de plusieurs conventions avec toutes les Chambres d’artisanat pour l’organisation de quelque 24 foires régionales à travers le Royaume. Ce partenariat permettra de dynamiser et de donner un nouveau souffle au concept de foire régionale existant depuis longtemps, mais qui a montré ses limites.
En ce qui concerne la promotion à l’étranger où sont actuellement réalisés 6% du chiffre d’affaires du secteur, le Maroc a participé à de nombreux salons professionnels internationaux (Italie, Dubai, Liban, Mexique, Argentine, Algérie, Portugal, France et Allemagne…). Des espaces Maroc ont également été aménagés dans les Galeries Lafayette en France ou encore en Allemagne dans la chaîne Kadewe, rappelle-t-on au SEA.