Après plusieurs années d’absence, la marque Yoplait revient au Maroc

Driss Charef, propriétaire de la SMPLD, a cédé la franchise contre 10% du capital de la Société laitière centrale du nord. Le lancement effectif de la production est prévu en 2012.

L e retour de la marque Yoplait sur les rayons des distributeurs locaux est imminent. La Société marocaine de produits laitiers et dérivés (SMPLD) qui détient, depuis 2007, la franchise du deuxième fabricant mondial des produits laitiers frais, sans jamais avoir franchi le pas de la production, a finalement trouvé un accord avec un industriel local pour réintroduire la marque à la fleur sur le marché marocain, dès 2012. Le repreneur en question est la Société laitière centrale du nord (SLCN) connue pour sa marque Saïss Lait dont la diffusion est aujourd’hui limitée principalement à la région Fès-Boulemane qui abrite d’ailleurs son siège social. Cette société, qui appartient au fonds d’investissement Maghreb private equity fund II (MPEF II) que gère Maroc Invest, a donc hérité de la franchise Yoplait en contrepartie d’une augmentation de capital réservée à Driss Charef, propriétaire de SMPLD. Ce dernier devient ainsi actionnaire à 10% du capital de SLCN et participera donc en tant que minoritaire au développement futur de celle-ci. Il faut dire que grâce aux investissements d’extension et de modernisation de l’outil industriel opérés au cours des deux dernières années et qui dépassent les 50 MDH, l’arrivée de Yoplait dans l’escarcelle des produits de SLCN tombe à point nommé pour améliorer l’utilisation des capacités de production et, par ricochet, la rentabilité.

Yoplait multiplie les partenariats dans le monde

Quant à Yoplait, cet accord signe pour l’industriel un retour effectif au Maroc, après un mariage éphémère avec la Coopérative agricole Bon lait Marrakech rompu au milieu de la décennie 2000. Il lui permet de renforcer ses positions dans les pays émergents et «intermédiaires» où il a accentué le pas ces dernières années et/ou révisé les accords de franchise. Cela s’inscrit aussi en phase avec sa politique de croissance à travers la franchise (37 franchisés dans 45 pays) sachant que celle-ci a contribué, en 2010, à hauteur de 80% aux ventes de la marque qui ont atteint 4,5 milliards d’euros (près de 50 milliards de DH). Le reste, soit 900 millions d’euros (près d’un milliard de DH), est le fruit de vente directe. Rappelons que 51% de Yoplait vient d’être cédé en mars de cette année à l’américain General Mills (dont 50% par le Fonds PAI) pour un prix de 800 millions d’euros. Le reste étant détenu par SODIAAL, un groupement de coopératives agricoles françaises. La marque est présente dans 50 pays et chaque minute 17 600 pots de ses produits sont consommés dans le monde.