Palmier-dattier : 3000 ha de plus à Assa-Zag

La première tranche concerne 1200 hectares pour une enveloppe de près de 130 MDH. L’objectif est de créer de la richesse et des postes d’emploi dans la zone oasienne.

Solide coup de pouce à la filière des dattes dans la région Guelmim-Oued-Noun. Une convention de partenariat a été signée, vendredi 21 juin à Assa, pour le développement des palmiers sur une superficie de 1200 hectares au niveau de la province d’Assa-Zag, en marge des Assises provinciales sur le développement. La signature de cet accord a eu lieu en marge de la troisième édition des Assises provinciales sur le développement (20-21 juin), tenue sous le slogan «L’économie verte: une rentabilité dans le cadre de la durabilité». Plusieurs signataires mettront la main à la patte, dont la province d’Assa-Zag, la Chambre d’agriculture de la région de Guelmim-Oued Noun, le Conseil provincial, la Direction régionale de l’agriculture, ainsi que la Direction régionale du Conseil agricole. D’un montant de 130 MDH, l’investissement sera financé par l’Etat à concurrence de 97 MDH et les privés à hauteur de 33 millions.
Après la réalisation de la première tranche de 1200 ha, objet de la convention, les signataires s’engagent à l’extension de la plantation des palmiers dattiers à travers la création de nouvelles palmeraies sur une superficie de 3000 ha. Objectif escompté : développer la production des dattes, créer de la richesse et des postes d’emploi dans cette zone oasienne qui dispose d’importants atouts permettant de promouvoir la plantation et l’exploitation des palmiers et de drainer davantage d’investissements.

La convention s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) qui accorde un intérêt particulier à la filière dattes, compte tenu de l’importance socio-économique et écologique que revêt ce secteur dans les diverses zones de production.

Promotion de la complémentarité socio-économique

Sur un autre registre, il a été procédé à la signature d’une convention de coopération entre le comité provincial du développement humain d’Assa-Zag, l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier et l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume, couvrant la période 2019-2021. Le budget annoncé est de l’ordre de 52,88 MDH.

Autre projet partenariat : une convention-cadre de coopération a été paraphée entre le Conseil provincial d’Assa-Zag et le Conseil provincial de Smara en vue de la promotion de la coopération et de la concertation en matière de développement et d’échange d’expertises sur les plans social, culturel, sportif, économique et agricole. Il s’agit aussi de renforcer les capacités des élus et des ressources humaines des deux conseils dans les domaines de la formation et du partage de l’expertise.

De même, il a été procédé à la signature d’une convention entre les Conseils communaux d’El Mahbas (province d’Assa-Zag) et de Haouza (province de Smara), ainsi qu’entre les collectivités territoriales de Birat (Assa-Zag) et de Jdiriya (Smara). Le but est de consolider la coopération et la concertation dans les domaines du développement et de la promotion de la complémentarité socio-économique, en plus de la mise en place des programmes conjoints pour la valorisation des potentialités de ces communes.

Signalons que la tenue des Assises provinciales sur le développement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement de la province (2018-2022), approuvé par le Conseil provincial d’Assa-Zag en octobre 2017.