Des opérateurs agricoles ghanéens en quête d’opportunités d’affaires au Maroc

Une délégation d’opérateurs agricoles ghanéens en tournée du 3 au 10 novembre au Maroc a tenu, jeudi 7 novembre à Casablanca, une rencontre de networking.

Les opérateurs agricoles ghanéens lorgnent le marché marocain. Parrainée par le Ghana Scholarships Secretariat, une tournée de réseautage a été organisée du 3 au 13 novembre au Maroc. L’événement s’inscrit dans le cadre du «Programme de récompenses» destinées aux opérateurs ghanéens nommés «Meilleurs agriculteurs nationaux pour la saison de récolte 2018».

Objectif affiché : donner à la délégation ghanéenne l’occasion de s’informer de l’expérience marocaine dans le domaine agricole et des résultats obtenus par le Royaume dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV). La délégation ghanéenne a profité également de son séjour au Maroc pour présenter le secteur agricole de son pays et les opportunités d’investissement qu’il recèle. Lors de cette rencontre organisée par l’ambassade de la République du Ghana au Maroc, la délégation – composée d’acteurs économiques opérant dans le secteur de l’agriculture, l’agro-industrie et la pêche, et des représentants du ministère de l’alimentation et de l’agriculture ghanéen – a mis à l’honneur ses agriculteurs qui se sont distingués dans les différentes filières agricoles.

S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur, Stephen D.Yakubu, a souligné l’excellence des relations liant le Ghana au Maroc, notant que cette tournée vient renforcer encore plus les liens d’amitié et de coopération qui existent entre les deux pays. Selon lui, cette visite permet à ses compatriotes de s’informer des bonnes pratiques au niveau de l’agriculture marocaine et de nouer des contacts avec les investisseurs marocains et chercher des débouchés pour les produits ghanéens.

L’agriculture, pilier de l’économie ghanéenne

Pour sa part, le président de la délégation, Alex Frempong Tenkorang, a mis en relief les avancées réalisées par l’agriculture marocaine, notant que le Ghana s’emploie également à développer ce secteur, vu son impact considérable sur l’économie, et entend à cet égard tirer profit de l’expérience développée par le Maroc dans ce domaine. Le président de la délégation a en outre fait part de son souhait de voir des partenariats et des joint-ventures naître entre les deux pays dans ce secteur, ajoutant que son pays espère emprunter la même voie que le Royaume dans le développement agricole.

De son côté, Mohammed Zouhairi de l’Agence pour le développement agricole (ADA), a indiqué que cette rencontre, qui s’insère dans le cadre de la coopération Sud-Sud, est l’occasion de mettre en avant les projets du Plan Maroc Vert ainsi que ses réalisations phares et les opportunités d’investissement dont regorge le Maroc au niveau de l’agriculture.

Employant plus de la moitié de la main-d’œuvre nationale, l’agriculture au Ghana est reconnue comme le pilier de l’économie. Selon les statistiques du ministère de l’alimentation et de l’agriculture (Ghana), l’agriculture a progressé de 6,1% en 2017, soit plus du double qu’en 2016 (2,9%), grâce à une augmentation significative des rendements. Le sous-secteur des cultures est le plus important, avec une contribution d’environ trois quarts du PIB du secteur agricole. 65 % des terres sont dédiées aux principales cultures que sont l’huile de palme, la noix de cola, les céréales et le cacao.

Le partenariat entre les deux pays devrait connaître une nouvelle dynamique grâce aux politiques sectorielles de diversification amorcées par les deux pays ces dernières années et à la signature de plus d’une vingtaine d’accords de coopération en marge de la visite du Souverain en février 2017 à Accra.