Agadir : présentation du plan de développement de la filière de l’arganier

Le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki, a présidé à Agadir, une rencontre de travail avec les professionnels de la filière arganier représentés par la fédération interprofessionnelle de la Filière de l’Argane (FIFARGANE), la fédération des coopératives féminines et des opérateurs du secteur.

Lors de cette réunion, a été présenté et discuté le bilan du contrat programme 2011-2020 signé entre le Gouvernement et l’Interprofession de la Filière ainsi que le Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030, dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green.
Ce nouveau plan de développement de la filière ambitionne à l’horizon 2030 de doubler la production de l’huile d’Argane pour atteindre 10.000 T, d’augmenter le taux de conditionnement de l’huile d’Argane pour passer de 20% à 50%, de développer l’arganiculture sur une superficie de 50.000 ha ainsi que de réhabiliter l’arganier forestier sur une superficie d’environ 400.000 ha.
Le ministre a insisté sur l’importance de l’organisation de l’interprofession pour la réussite de la mise en œuvre de ce plan de développement et a demandé le renforcement de la présence des coopératives des femmes dans les différents collèges de l’interprofession, notamment dans le collège qui représente l’amont de la filière.
Il a également appelé à l’adoption d’un modèle d’agrégation pour cette filière qui permet un meilleur partage de la valeur entre l’ensemble des opérateurs de la chaîne de valeur.
Un débat a eu lieu au sujet des actions à mettre œuvre pour l’atteinte des objectifs fixés dans le plan de développement de la filière.
Ces objectifs et actions ont été validés par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme qui sera conclu entre le Gouvernement et l’Interprofession.
Ont pris part à cette rencontre le président de la région, le président de la chambre d’agriculture de la région du Souss Massa et les directeurs régionaux de l’agriculture et des eaux et forêts et les directeurs centraux et directeurs généraux des établissements sous-tutelle, l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).