Agadir prépare la reprise de l’activité touristique

• La destination attend ses touristes.
• Autorités, élus locaux et acteurs économiques mobilisés.
• Formation des équipes aux protocoles de sécurité sanitaires, offres spéciales…
• Tout cela a un coût et les professionnels veulent un soutien pour la relance de l’activité.

Les Gadiris ont enfin repris possession de la promenade du front de mer depuis l’annonce du déconfinement. Depuis le premier jour de cette nouvelle phase de l’état d’urgence sanitaire, la population était nombreuse dès 6h du matin à marcher sur la promenade, les enfants particulièrement heureux de la liberté et de la vie sociale retrouvée peu à peu. Depuis, chaque jour tout au long de la journée, les habitants d’Agadir déambulent sur la corniche, regardant avec envie les belles étendues de sable de la plage et la mer. Tous attendent avec impatience le jour où ils pourront enfin les uns se baigner ou simplement farnienter au bord de l’eau. Pour l’heure, la ville bénéficie de toutes les mesures d’assouplissement. Ce n’est pas un hasard si Agadir et sa région ont été classées zone1. La mobilisation des autorités locales et des élus ainsi que l’approche participative adoptée à laquelle ont répondu positivement les acteurs économiques locaux et plus globalement la population, a donné ses fruits. Les efforts des professionnels de la santé, toutes catégories confondues, et la synergie de plusieurs institutions à ce niveau ont été pour leur part, dans cette expérience inédite, stratégiques. A ce niveau, l’extension des tests de dépistage Covid-19 au laboratoire de microbiologie de l’hôpital Hassan II a permis d’augmenter la cadence en la matière et d’assurer le dépistage précoce et massif. Résultat des courses: depuis le 13 mars, date de l’enregistrement du premier cas infecté par le virus dans la région, le Souss-Massa a compté 90 cas atteints par le Coronavirus dont 83 cas guéris et 7 décès.
Aujourd’hui, la mobilisation se poursuit sur tous les plans. Les acteurs du tourisme notamment se préparent pour la reprise de l’activité, même s’ils manquent encore d’une véritable visibilité. Le Conseil régional du tourisme d’Agadir Souss-Massa multiplie les réunions de travail avec les acteurs de la profession et les élus locaux. A l’ordre du jour, les campagnes de propreté, de nettoyage et de désinfection qui seront mises en œuvre. A ce sujet le Conseil communal indique dans un communiqué que des actions du genre ont été entamées et qu’elles se poursuivront. En matière d’éclairage, à la demande des professionnels du tourisme, les projecteurs de la promenade seront maintenus allumés jusqu’à 2h00 du matin durant la saison estivale. Au cœur des discussions également, un programme d’animation de la ville d’Agadir sur les places publiques et la promenade. Rachid Dahmaz, président du Conseil régional du tourisme Souss-Massa, parle de spectacles individuels de jeunes artistes gadiris. Au programme également l’installation d’écrans pour diffusion de vidéos promotionnelles sur le Grand-Agadir et les provinces de la région Souss-Massa ainsi que la diffusion de campagnes de sensibilisation pour le maintien du respect des mesures sanitaires préventives contre le Covid-19.
Ce programme d’animation devrait démarrer en juillet. Pour l’heure, des actions marketing digitales sont en cours de lancement sur plusieurs canaux de communication (TV, radios, réseaux sociaux et YouTube).
Parallèlement, des établissements hôteliers de la station balnéaire lancent, tels que la chaîne Tikida, une campagne de prix promotionnels et d’offres spéciales. La reprise de l’activité dans ces hôtels est annoncée pour le 10 juillet. Pour les hôtels d’Atlas Hospitality, les systèmes de vente sont aussi ouverts. Tous mettent le paquet dans les préparatifs pour accueillir et prendre soin du client tout en le protégeant. Dans ce cadre, le Sofitel Thalassa forme ses équipes et ses fournisseurs au label ‘’All Safe’’ d’Accor. A Taghazout Bay, l’hôtel Melia Sol House a déjà repris son activité après un dépistage de tout son personnel et la formation de ses équipes au programme ‘‘Stay safe with Melia’’ qui garantit des normes strictes de santé et de sécurité après la Covid-19. L’établissement a reçu ses premiers clients dès le week-end du 13-14 juin et déjà les prémices d’une forte demande pour les semaines à venir s’annoncent. Pour l’heure, ce sont surtout les habitants de la région qui constituent la clientèle de l’hôtel.
C’est ainsi une saison estivale bien différente des précédentes qui se prépare. Pour attirer les touristes nationaux comme internationaux dans cette conjoncture incertaine, la destination pourrait miser sur ‘‘son succès’’ dans la bataille contre le Coronavirus et le sens des responsabilités de sa population. Il est important dans tous les cas d’être fort rassurant sur la sécurité de la région en matière sanitaire après la pandémie.
Après l’urgence sanitaire qui est presque derrière nous, il est aussi nécessaire cependant de faire face à l’urgence économique et sociale. Dans ce contexte d’incertitudes, les professionnels du tourisme, toujours dans l’expectative, attendent encore beaucoup de leur tutelle pour la relance. L’indemnité Covid-19 a permis le maintien de l’emploi malgré une activité au point mort. Avec la reprise, le tourisme comme d’autres activités, ne pourra pas garder le même nombre d’emplois qu’avant la crise, sans la prorogation du dispositif de soutien. De plus, les entreprises vont devoir faire face aux échéances notamment fiscales et sociales reportées fin mars dernier. Le respect des mesures sanitaires et les frais de transport en hausse, car les employés ne peuvent pas travailler en même temps, seront également des charges en plus. Autant d’éléments et bien d’autres pour lesquels il faut encore se mobiliser et agir en synergie. Il y va de la reprise d’une activité majeure de la région.