Tour d’horizon des principaux aéroports du Royaume

Plusieurs aéoroports du Royaume ont connu des travaux d’extention et/ou d’aménagement au cours de la décennie passée.

Aéroport MARRAKECH-MENARA

réé en 1971, l’aéroport international Marrakech-Menara (code AITA : RAK) est l’aéroport principal de Marrakech, situé à 3,5 kilomètres de la ville ocre. Il est considéré comme la seconde porte d’entrée des passagers dans le pays après l’aéroport Mohammed V, avec plus de 4 millions de passagers qui y transitent chaque année. Le terminal 1 a connu plusieurs extensions, notamment en 2000, en 2007 et la dernière extension en date a été inaugurée en décembre dernier. L’investissement de 1,22 milliard de DH réalisé par l’ONDA fait passer la capacité de l’aéroport de 3 à 9 millions de passagers par an. Conçu par l’architecte Abdou Lahlou, ce nouveau terminal qui ajoute la superficie supplémentaire de 57000 m², avec un total de 97 000 m², est moderne, esthétique et caractérisé par la présence de grands espaces. En effet, le terminal est doté d’espaces extérieurs aménagés; une esplanade piétonne avec espaces verts et palmiers, une allée avec 3 fontaines, un parking de voitures d’une capacité de 1 550 places et une aire de pose minute aménagée. Pour sa part, la capacité du parking avions a été élargie pour accueillir 12 avions moyen-courrier supplémentaires, soit un total de 39 actuellement. A l’entrée, les passagers sont accueillis dans un hall de 5 000 m2 d’où jaillit la lumière grâce à une grande coupole métallique constituée de verre triangulaire. Et pour donner une orientation intuitive au passager, la signalétique est visible et claire. Elle est dotée de pictogrammes conformes aux standards internationaux. De plus, des espaces sont constitués pour éviter l’encombrement et la pollution visuelle et sonore. L’ONDA a aussi prévu une gestion rationnelle des files d’attente, permettant ainsi de diminuer le stress du passager. Des comptoirs d’information se trouvant dans plusieurs halls du terminal sont gérés par des hôtesses pour orienter ou renseigner les passagers. Côté équipements, le terminal est doté de 13 comptoirs d’enregistrement et 88 postes d’immigration : 46 postes à l’embarquement et 42 à l’arrivée. En outre, 71 écrans pour l’affichage font défiler les informations concernant les vols et les passagers. Après l’enregistrement, les voyageurs se dirigent au premier étage.

Une zone de détente et de commerce d’une surface de 4 000m2 y est prévue. Elle est composée de boutiques duty free traversantes selon le concept de Walk Through. Pour les petites faims, un food court avec des restaurants à thèmes variés est à l’étage. Et pour les voyageurs VIP, des salons privatifs offrent du confort, un espace de travail et des services complémentaires.

Aéroport Mohammed V Casablanca L’aéroport international

MohammedV (code AITA : CMN) est situé à 30 kilomètres  au sud de Casablanca. D’une capacité de près de 14 millions de passagers et de 150 000 tonnes de fret par an, il est le principal aéroport du Maroc et le quatrième plus important en Afrique.

L’aéropôle de l’aéroport

MohammedV est constituée de deux tranches, dont la première est de 6 pôles. Le pôle des industries aéronautiques est un produit phare destiné aux entreprises opérant dans le domaine aéronautique, encadrées par leurs sous-traitants. Le taux d’occupation du parc est estimé aujourd’hui à 68%, avec 21 entreprises opérationnelles. Plus de 1,21 milliard de DH ont été investis dans ce pôle pour 2937 emplois créés. Les travaux d’aménagement de l’extension du pôle sont en cours de réalisation, et devront dégager une superficie nette à la location d’environ 10 ha. Affecté à la société «Wafa engineering», les espaces «Ready for services», espaces prêts à l’emploi d’une superficie de 400 m², peuvent accueillir des entreprises de services liés à l’industrie aéronautique ou des sociétés innovantes. Le site est constitué de bâtiments conçus selon le concept d’«immeubles intelligents», permettant de disposer immédiatement de bureaux modulables et bénéficie également de services mutualisés (salle de formation, salle de réunion, centre de copies…). Les espaces de production industrielle, dit espace «Ready to Out put», sont prêts à l’emploi et sont destinés à l’industrie aéronautique. Sans oublier un pôle pour les industries support, dans les secteurs agroalimentaire, pharmaceutique et automobile et qui connaît un taux d’occupation de 88%. Ou encore le pôle formation pour les instituts spécialisés dans le secteur et un centre de vie qui comprendra notamment des banques, une cantine pour la restauration collective, un centre médicalisé d’urgences et un bureau de poste.

Par ailleurs, l’Office national des aéroports  a lancé les travaux d’aménagement d’une deuxième tranche. C’est une zone pour les industries et services aéronautiques sur 10 ha nets à la location et qui devrait générer 2 000 à 3 000 emplois.

Elle comprend une superficie de 64394 m²  pour l’industrie aéronautique, et 26420 m² pour les entreprises spécialisées dans les services aéronautiques, la surface minimale des parcelles est de 1 500 m², une zone commerciale sur 32768 m² comportant des lieux de restauration et des commerces de proximité, 6 ha destinés à la construction des unités hôtelières et 2 411 m² réservés aux équipements d’accompagnements.

Aéroport Agadir Al Massira 

Créé en 1991, l’aéroport d’Agadir Al Massira est situé à 22 kilomètres de la ville. Désigné avec les sigles AGA, il dispose d’un seul terminal construit sur une superficie globale de 28 000 m² pouvant accueillir jusqu’à 3 millions de passagers par an, 10 moyen-courriers, 3 long-courriers, 27 aviation générale, 4 poste avion léger, 2 hélico. En effet, en 2011, il a été procédé à l’augmentation de la capacité de stationnement des avions par l’aménagement de 4 nouveaux parkings avions (parking L) sur une superficie de 154 000 m². A l’ouverture, cet aéroport comprenait un parking de voitures d’une superficie de 28 000 m² pour 1310 places. En 2016, il en dispose de 1666 places sur 43 000 m². La piste, quant à elle, s’étale sur 3200 m en longueur, et 45 m en largeur dont l’avion critique B 747. Un projet de profilage de la piste est prévu pour 2018.

Pour ce qui est de la zone shopping de l’aéroport, elle s’étend sur 2386 m² et comprend 4 cafés, 2 restaurants, 8 agences bancaires et bureaux de change ainsi que 9 boutiques dans le hall public des départs, en zone de pré-embarquement et dans la salle d’embarquement.

L’activité Fret se tient, elle, sur une superficie de 1340 m2. L’aéroport a également aménagé 24 comptoirs d’enregistrement situés au niveau de la zone «Départs», 11 portes d’accès, 6 portes d’embarquement, 2 carrousels bagage départ et plusieurs autres équipements de contrôle et de facilitation de l’embarquement : body scan, 22 climatisations et 77 caméras de surveillance.

Le personnel de l’aéroport compte 88 cadres et 82 agents pour un effectif total de 170. Plusieurs projets sont en cours de réalisation pour mettre à niveau la structure, notamment la construction d’un deuxième centre de contrôle régional au voisinage de l’aéroport : la fin des travaux est prévue pour cette année avec la préparation du projet de rénovation du terminal, le projet de modernisation des équipements Météo ou encore le projet d’homologation de la piste d’envol Catégorie-II

Rappelons que cet aéroport a été construit par Bouygues, dont le premier chantier au Maroc a été le port de Tan Tan en 1970. Puis il s’est retiré du marché jusqu’en 1987 où il revient pour réaliser le gros œuvre de la grande Mosquée Hassan II.

Au mois de novembre dernier, 108 440 passagers ont transité par l’aéroport, soit un trafic en hausse de 7,16% par rapport à 2015.

Aéroport Fès-Saïss

Mis en exploitation en avril 1960, l’aéroport Fès – Saïss (code AITA : FEZ ) est situé à environ 15 km au sud de Fès. Un nouveau terminal a été inauguré l’année écoulée dans le cadre du schéma directeur aéroportuaire visant de porter la capacité de traitement de l’aéroport à 2.5 millions de passagers par an. Son investissement a nécessité un montant total de 479 MDH, réponant ainsi aux normes et standards internationaux en matière de sûreté et de qualité de service. Pour cela, l’ONDA a fait en sorte de disposer des dernières technologies en matière d’équipements : système de traitement des bagages, équipements de sûreté, mobilier aéroportuaire, signalisation fixe et enseignes extérieures, contrôle d’accès et vidéosurveillance… En effet, il s’agit de la construction d’une nouvelle aérogare, l’extension du parking avions pour accueillir 4 postes moyen-courrier supplémentaires dont un gros porteur, la réalisation d’une nouvelle voie de liaison avec la piste et la réalisation d’un parking véhicules côté ville d’une capacité de 1200 places. La superficie du terminal en question est d’environ 17000 m², portant ainsi la superficie globale à 22 600 m² (Terminaux 1 et 2). Par ailleurs, il a été question de la construction d’un sous-sol d’une superficie de 7 200 m² permettant le traitement des bagages au Départ et à l’Arrivée, l’extension du parking avions sur une superficie de 27000 m2 pour accueillir 4 postes moyen-courrier supplémentaires dont un gros porteur, la réalisation d’une nouvelle voie de liaison avec la piste, ainsi que la réalisation d’un parking véhicules côté ville d’une capacité de plus de 800 places et d’une voie d’accès. En ce qui concerne les équipements de la nouvelle aérogare, ils se composent de 20 comptoirs d’enregistrement, des postes d’immigration (21 postes  à l’embarquement et 29 postes  à l’arrivée), 13 écrans pour l’affichage des informations, 2 tapis bagages pour le départ, 3 tapis pour la livraison des bagages ainsi que des équipements de sûreté : EDS et rayons X (RX) et d’incendie. Rappelons qu’en 2001 a eu lieu l’inauguration de la dernière aérogare en dimensionnant le trafic horaire de pointe de 360 passagers, soit deux avions simultanément, une capacité nominale de 500000 passagers ainsi qu’une superficie de 5500 m² comprenant un hall public, un espace d’enregistrement de bagages de 1000 m2, une salle d’embarquement départ de 860 m², une salle d’arrivée de 760 m2, une salle de livraison des bagages de 400 m² ainsi qu’un étage (cafétéria et embarquement pèlerins) de 1100 m².

Aéroport Rabat-Salé

Créé en 1956, l’aéroport international de Rabat-Salé (code AITA: RBA) est situé dans la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, à 7 km de Rabat. Le premier terminal fut inauguré en 2012 pour une superficie de 16 000 m² pouvant accueillir jusqu’à 1,5 million de passagers par an. Le deuxième terminal est quant à lui dédié pour les vols Omra et Hajj pour 500 000 passagers par an. La capacité du parking est de 408 véhicules pour le terminal 1 et 350 pour le terminal 2. La piste, quant à elle, mesure 3 200 m de long et une largeur de 45 m dont l’avion critique B747. Pour ce qui est de la zone shopping de l’aéroport, elle s’étend sur 1097 m² et comprend 2 cafés, un restaurant, 3 agences bancaires et bureaux ainsi que 10 boutiques. L’activité Fret s’étale sur une superficie de 796 m². Côté équipements, le terminal est doté de 23 comptoirs d’enregistrement, 6 portes d’embarquement, 2 tapis de livraison de bagages, 4 ascenseurs, 2 escaliers mécaniques, 4 passerelles… Dans le cadre des travaux d’aménagement des infrastructures de la zone aviation générale en cours, 2 postes de stationnement sont en construction pour avions CATC. Autre projet en cours de réalisation dans le cadre de mise à niveau des panneaux de signalisation et barre d’arrêt, la réalisation du système de gestion balisage et panneaux en cours d’achévement. Et enfin les travaux de déviation des réseaux de la zone aviation générale à l’aéroport de Rabat/Salé.

Aéroport Nador – Al Aroui

Ouvert au trafic le 5 juillet 1999, l’aéroport Nador – Al Aroui (code AITA : NDR ) est situé à environ 24 km au sud de Nador, dans la région du Rif Oriental. L’ancien terminal a été créé en 2003 sur une superficie de 3 500 m². En mars 2016, l’aéroport a basculé vers les 2 modules provisoires ; la superficie du module provisoire de départ est de 2 773 m² et environ 2 000 m² vers 600 000 personnes par an. Cette infrastructure peut accueillir jusqu’à 600 000 passagers par an. Quant au parking avions, il compte 3 postes au contact, 3 postes éloignés, 2 longs courriers, et 4 moyens courriers. 9000 m² est la superficie réservée au parking véhicules qui peut contenir jusqu’à 700 voitures. La piste quant à elle est d’une longueur de 3200m et une largeur de 45 m.

Un projet d’extension du parking avions est en cours de réalisation pour une enveloppe d’environ 30 MDH. Pour ce qui est de la zone shopping de l’aéroport, elle s’étend sur environ 510 m² et comprend 3 cafés, un restaurant, 2 agences bancaires et bureaux ainsi qu’une boutique.

Il est à noter que l’activité Fret est inexistante dans cet aéroport. Côté équipements, le terminal est doté de 2 portes d’accès, 6 comptoirs d’enregistrement, 2 portes d’embarquement, 2 tapis de livraison de bagages, 1 ascenseur, RX bagages à soute. A noter que l’ONDA compte poursuivre l’extension et le réaménagement de l’aérogare passagers pour une capacité globale de 2 millions de personnes par an, ainsi qu’une superficie totale de 21 000 m² après extension.

Aéroport HASSAN Ier LAAYOUNE

Récupéré en 1974, l’aéroport Laâyoune-Hassan Ier se situe à 2 kilomètres du centre-ville. Le terminal compte une superficie totale de 5 500 m² pour 500 000 passagers par an. 5 postes et 5 moyens courriers constituent les parkings avions. La surface réservée aux véhicules est estimée à 5 300 m² pour 190 places. Pour les besoins de certification, extension des accotements et entretien partiel sur 22000 m2, installation d’une rampe d’approche CATI et 54 panneaux de signalisation (travaux toujours en cours). La zone shopping de l’aéroport quant à elle s’étend sur environ 510 m² et comprend un café, une agence bancaire ainsi que 10 boutiques. Pour le volet équipement, le terminal est doté de 4 portes d’accès, 6 comptoirs d’enregistrement, 3 portes d’embarquement, un tapis de livraison de bagages, 2 RX bagage à soute et 4 RX bagage à main.

Aéroport Al Hoceima

Créé en 1968, l’aéroport international Al Hoceima (code AITA: ESU) est situé dans la région Nord à 17 km de la ville. Le premier terminal s’étend sur une superficie de 1 350 m²  pouvant accueillir jusqu’à 100 000 passagers par an. Le deuxième terminal créé en 2010  accueille 300 000 passagers par an, d’une surface de 4 000 m². Le parking avions peut recevoir jusqu’à 4 avions moyens courriers. La capacité en terme de parking véhicules est de 250 places. La piste quant à elle mesure 2500 m avec l’avion critique B 747. Pour ce qui est de la zone shopping de l’aéroport, elle s’étend sur 162 m² et comprend un café, un restaurant, une agence bancaire ou bureaux de change ainsi qu’une boutique. Côté équipements, l’aéroport est doté d’une porte d’accès, de 6 comptoirs d’enregistrement, 2 portes d’embarquement, un tapis de livraison de bagage, 3 portiques magnétique, système d’inspection des liquides… L’aéroport a vu transiter 45560 passagers en 2016 contre 44 841 en 2014. Une nouvelle liaison aérienne a été lancée par Brussels Airlines l’année dernière entre les aéroports de Bruxelles et Charif-Al Idrissi d’Al Hoceima.

D’abord programmée une fois par semaine, la fréquence pourrait être renforcée en cas d’augmentation du trafic, indiquent les responsables de l’aéroport qui précisent que cette ligne est avant tout dédiée à la communauté marocaine résidant en Allemagne et dans les pays du Benelux. D’autres compagnies desservent cette région, notamment la RAM, Jetairfly, Air Arabia, Transavia. Ces liaisons visent également à promouvoir la destination touristique de la région d’Al Hoceima et de renforcer son attractivité, principalement durant la période estivale.

Aéroport ESSAOUIRA MOGADOR

Créé en 1998, l’aéroport Essaouira – Mogador est situé à 16 km de la ville d’Essaouira. Le premier terminal fut conçu à la même date de création de l’aéroport sur une superficie de 300 m² pour 3 000 passagers par an. Le terminal 2 quant à lui a été lancé en 2010, sur une superficie de 3 000 m² pouvant accueillir jusqu’à 300000 passagers.

Le parking avions peut recevoir jusqu’à 2 avions moyens courriers et dispose de 2 postes éloignés. La superficie du parking véhicules est de 6 600 m². La piste quant à elle mesure 2 607 m en longueur et 45 m en largueur avec l’avion critique B 737-800. Pour ce qui est de la zone shopping de l’aéroport, elle s’étend sur 600 m² et comprend 2 cafés, un restaurant, un bureau de change ainsi que 3 boutiques. Côté équipements, l’aéroport est doté de 4 comptoirs d’enregistrement, 2 portes d’embarquement, Installation d’un nouveau  système de traitement bagages, installation de deux  ascenseurs Schindler…

L’aéroport a vu transiter 67 977 passagers en 2016 contre 62 591 en 2014. Par ailleurs, une ligne directe reliant Essaouira et Bruxelles sera ouverte en juin 2017. Cette ligne aérienne sera desservie par la compagnie belge «TUI fly», à raison d’un vol hebdomadaire au départ de l’aéroport Charleroi Bruxelles.