Special aéroports : Nouveau terminal pour la destination phare du tourisme

L’aéroport Marrakech-Menara a vu sa capacité passer à 9 millions de passagers avec l’ouverture du nouveau terminal. Il répond aux besoins de croissance et de qualité de service de l’aéroport pour la décennie à venir.

Le New York Times vient de désigner la ville ocre à la 11e place  des 52 destinations à visiter en 2017. En 2016, près de 1,9 million de touristes ont visité la ville ocre, d’après les dernières estimations du CRT. L’objectif de la ville d’atteindre 3,8 millions de touristes à l’horizon 2018 est donc atteint à moitié. En 2016, la seconde porte d’entrée aérienne du Maroc après Casablanca, a vu transiter 4 millions environ de passagers. Un volume supérieur à sa capacité réelle qui, elle, se situe à 3 millions de passagers. C’est ainsi que la compagnie aérienne Air France, attirée par les chiffres flatteurs d’arrivées de touristes enregistrés par le pays, a annoncé l’ajout de Marrakech à son réseau, au printemps prochain, au départ de Paris-Charles de Gaulle. Ainsi, 3 vols hebdomadaires en Airbus A320 relieront l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et Marrakech-Menara (mercredi, vendredi et dimanche). C’est dire l’effervescence du secteur et l’engouement des touristes et, in fine, des compagnies aériennes, pour la ville ocre.

L’Office national des aéroports (ONDA), conscient de ces nombreux enjeux, a lancé il y a quelques années un projet d’extension d’envergure. L’aéroport Marrakech-Menara a ainsi vu sa capacité passer à 9 millions de passagers avec l’ouverture du nouveau terminal inauguré par SM MohammedVI il y a quelques semaines. Grâce à une capacité supplémentaire de 6 millions de passagers, le nouveau terminal répond aux besoins de croissance et de qualité de service de l’aéroport pour la décennie à venir.

Le nouveau terminal comprend un hall public surmonté d’une grande coupole vitrée, une salle d’embarquement, une zone de commerces hors taxes (Duty Free) et de restauration. Afin de garantir la mise en place d’une offre commerciale diversifiée qui apportera satisfaction à toutes les catégories de passagers, l’ONDA a lancé un appel d’offres international sur une «master concession» du service duty free, adjugé pour un opérateur de Travel Retail mondialement connu: Dufry.

L’offre de cet opérateur a su être convaincante avec des concepts particulièrement adaptés aux attentes de chaque passager. Le résultat est un mix idéal qui reflète une expérience passager des plus agréables grâce à un choix diversifié d’enseignes nationales et internationales, agencées selon le concept «Walk Through», pour un dernier shopping avant le départ.

Le Walk Through commercial est un concept innovant de boutiques Duty Free transversantes (qui sont dans le circuit du passager), il n’a pas d’autres chemins pour aller embarquer. C’est un concept qui a fait ses preuves avec une augmentation de 20% du chiffre d’affaires commercial selon l’expérience de certains aéroports européens. Les recettes du Walk Through complétées par celles des autres enseignes commerciales, permettront d’amortir l’investissement réalisé en moins de 8 ans.

Le principe d’aménagement des galeries commerciales en locaux individuels cloisonnés est abandonné. Le concept « Walk Through commercial» a été adopté pour le développement des galeries commerciales du nouveau terminal de l’aéroport Marrakech Ménara et celui de l’extension en cours du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V. Cette nouvelle approche offre l’avantage du concept « d’assemblier » ou « Master Concession » en vigueur dans les grands aéroports internationaux. Ce concept permet de limiter le nombre de concessionnaires en élargissant le périmètre de leurs activités tout en évitant leurs chevauchements. En plus l’ONDA bénéficie du réseau et du Know-How du Master Concessionnaire qui se charge de l’effort de développement commercial. D’autres aéroports sont concernés par de nouveaux projets d’aménagement de leurs zones commerciales selon cette nouvelle approche. Il s’agit des aéroports d’Agadir, d’Oujda, Dakhla et Laayoune.