Achats touristiques et paiement des factures, principales opérations que réalisent les Marocains sur Internet

Le gain de temps et la disponibilité du service 24h sur 24 sont les principales motivations. Les transactions sur internet ont totalisé 161.8 MDH au premier trimestre 2012, 71% de plus qu’une année auparavant.

Les Marocains sont de plus en plus nombreux à effectuer leurs achats sur internet. En témoignent les dernières statistiques du Centre monétique interbancaire (CMI) qui font état d’une progression de 71,3% du chiffre d’affaires réalisé durant le premier trimestre 2012 par rapport à la même période en 2011, qui est passé de 94,5 MDH à 161,8 millions.

Le nombre de transactions e-commerciales a, lui, progressé de 124%, à 250 000. Cette activité reste fortement dominée par les cartes marocaines à hauteur de 93,2%. Les raisons de cet engouement viennent d’être révélées par une étude du cabinet LMS-CSA sur les comportements d’achat des Marocains en ligne. Pressés, les Marocains apprécient en premier lieu la disponibilité et la célérité de l’outil internet. Sur l’ensemble des 971 répondants ayant recours à l’achat sur internet, 87% disent apprécier faire leurs achats sur internet pour le gain de temps.

En effet, en deux clics la transaction peut être effectuée et pour peu que le site web marchand propose un service de livraison, le client n’aura pas à se déplacer. Autre motivation qui pousse les Marocains à faire leurs emplettes sur internet : la disponibilité du service. Ouvertes 24h/24, les boutiques numériques n’ont pas les contraintes horaires des boutiques classiques, rendant ainsi possible de faire du shopping à n’importe quelle heure de la journée. Le facteur prix n’intervient qu’après, puisque les promotions spéciales web et les prix avantageux viennent respectivement en quatrième et troisième place des motivations d’achat sur internet.

20% des acheteurs sur internet préfèrent payer en espèces ou par chèque à la livraison

Ces habitudes concernent diverses catégories de produits à la tête desquels on trouve les produits touristiques (transport aérien et hôtels) achetés par 56% des sondés. Les offres présentées par les nouveaux sites d’achats groupés ont eu un écho favorable, ce qui a permis de booster la vente.

Le paiement des factures sur le net gagne lui aussi du terrain avec 48% des répondants qui déclarent régler leurs notes à partir de leur ordinateur. Viennent ensuite les repas et la restauration (38%), les produits de mode, habillement et bijouterie (29%) et les recharges de crédit de téléphone (29%).

Toujours selon les résultats de l’enquête de LMS, 31% des sondés ont effectué plus de 10 achats sur la toile durant ces 12 derniers mois, alors que le dernier achat remonte pour 34% à moins de 6 mois.

Pourtant, faire des achats sur internet ne signifie pas forcément payer par carte bancaire. 20% des Marocains préfèrent payer en espèces ou en chèques au moment de la livraison. Cela n’empêche pas la carte bancaire de rester le moyen de paiement privilégié utilisé par 70% des utilisateurs, loin devant les paiements cash dans les points de services (4%).

Les récalcitrants veulent des garanties de sécurité

D’ailleurs, grâce au développement des sites web marocains marchands, la carte bancaire marocaine a pris le devant sur la carte internationale avec 75% des utilisations.
Globalement satisfaisante, l’expérience d’achat sur internet fait des émules et c’est massivement que les internautes répondent de manière positive à la question de savoir s’ils envisagent de continuer d’acheter des produits (98%) et des services (95%) sur internet. Pourtant, sur les 971 répondants ayant recours à l’achat sur internet, 14% ont vécu une mauvaise expérience, pour leur majorité liée à un problème dans l’opération de paiement (37%) ou à une tromperie de la part du marchand (14%). Ce côté invérifiable des transactions sur le net dissuade encore une part de la population d’internautes, quand ce n’est pas tout simplement un manque de confiance dans les moyens de paiement sur le réseau.

En effet, 86% des 294 répondants n’ayant jamais eu recours à internet pour leurs achats considèrent comme dangereux de donner son numéro de carte bancaire sur le web et 90% préfèrent acheter sur un site qui dispose d’un label de confiance. Toutefois, à condition de disposer des garanties suffisantes, 94% se déclarent prêt à acheter à l’avenir des produits et 87 % des services sur internet.