Accor veut consolider son emprise sur l’Afrique à  partir du Maroc

Le groupe est présent dans 17 pays africains et y compte 90 hôtels et près de 15 000 chambres. Les marchés prioritaires sont le Maroc, l’Algérie, le Nigeria, le Ghana, l’Afrique du Sud, l’Angola et le Kenya.

Leader au Maroc où il gère déjà 33 hôtels, l’hôtelier Accor l’est aussi en Afrique et dans l’Océan indien. Et c’est pour accompagner la stratégie du nouveau PDG Sébastien Bazin que Casablanca a été choisie pour accueillir le siège d’Accor HotelServices Afrique.

Créée il y a quelques mois déjà, cette nouvelle structure sera chargée de centraliser «les opérations et le développement en contrats de franchise et de management pour l’ensemble du réseau hôtelier africain de Accor en Afrique du Sud, Algérie, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée équatoriale, Maroc, Nigéria, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie, La Réunion, Maurice et Madagascar pour consolider sa position de leader sur ce marché».

Dirigée par Antoine Guego, l’équipe managériale comprend Hamid Bentahar (Marrakech), responsable de l’hôtellerie de luxe pour l’Afrique et l’Océan indien et du haut de gamme pour l’Afrique du Nord, Thierry Delahaye (Casablanca) pour l’hôtellerie milieu de gamme et économique pour l’Afrique du Nord, Jean-Marc Schnell (Dakar) en charge de l’hôtellerie haut de gamme, milieu de gamme et économique pour l’Afrique subsaharienne et l’Océan indien et Philippe Baretaud (Casablanca) qui prend en charge le développement. A noter qu’une place sera accordée à la «promotion de cadres des filiales marocaines et sénégalaises de Accor pour occuper des responsabilités panafricaines».

Le segment économique est le plus représenté sur le continent

Depuis Casablanca donc, Accor HotelServices Afrique devra promouvoir l’ensemble des établissements des marques du groupe en Afrique et conforter sa position de premier opérateur hôtelier en Afrique. Actuellement présent dans 17 pays africains, avec 90 hôtels, soit 2,5% de son parc mondial, et près de 15 000 chambres, le groupe continuera de se concentrer sur ses marchés prioritaires que sont le Maroc, l’Algérie, le Nigeria, le Ghana, l’Afrique du Sud, l’Angola et le Kenya. Avec 31 hôtels Ibis dans la région Afrique et Océan indien, le segment économique est le plus représenté sur le continent. Le luxe et le milieu de gamme suivent avec 19 Sofitel et 14 établissements sous la bannière Novotel.

A noter que le groupe français a terminé 2013 avec un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros, en très légère baisse par rapport à 2012 (-2%), et un volume d’activité (CA des hôtels en propriété, en location, en contrats de management et CA hébergement des hôtels en contrats de franchise) de 11,5 milliards d’euros (+2,8%).